Qui est Jésus pour toi ?

Qui est Jésus pour toi ?

Mt 16:13  « Jésus, étant arrivé dans le territoire de Césarée de Philippe, demanda à ses disciples : Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l’homme ? Ils répondirent : Les uns disent que tu es Jean-Baptiste ; les autres, Elie ; les autres, Jérémie, ou l’un des prophètes. Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis ? Simon Pierre répondit : Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant. »

 Principe : Chercher à comprendre qui est Jésus pour la personne que nous avons en face de nous et à qui nous cherchons à annoncer l’Evangile !

Cette question va nous faire comprendre où votre connaissance ou votre interlocuteur se trouve sur l’échelle de la foi.
En tous cas Jésus pose la question directement à ses disciples : « Et vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis ? »

 Une seule intervention : Celle de Pierre ! Révélation directe de la part du Père, et non pas résultat d’une analyse quelconque ou fruit d’une réflexion personnelle, ou quoique ce soit d’autre.

 Pierre proclame d’abord que Jésus est le Christ, c’est-à-dire le Messie, celui qu’Israël attendait, un sauveur et un libérateur, comme promis dans les écritures. Un prophète équivalent à Moïse qui avait annoncé qu’il faudra l’écouter (De 18:15-19)

Autrement dit, Pierre déclare que Jésus est l’accomplissement des promesses contenues dans les Ecritures ! Que Jésus est réellement le Messie tant attendu depuis des siècles, et annoncé par les prophètes.

Déclaration extraordinaire : Les disciples ont en face d’eux ce qui a été annoncé dans la loi Mosaïque et dans les Psaumes et les prophètes.

Beaucoup de son époque s’interrogeaient pour savoir si Jean-Baptiste n’était pas lui-même le Christ (Jn 1:19-20). En effet les juifs attendaient cet évènement depuis des siècles, et peut-être plus dans ces temps particuliers où leur terre était occupée par une puissance étrangère.

Nos propres raisonnements et notre propre analyse peuvent nous jouer des tours et nous tromper. Même en accomplissant des miracles, des signes et des prodiges devant eux, ils auraient pu avoir des doutes sur la personne de Jésus.

Moïse avait été contesté dans son autorité alors que des signes et des prodiges inouïs avaient été accomplis pendant son ministère. Il fallait une révélation directe et divine pour que Pierre parle ainsi avec assurance.

Il ajoute ceci : « Tu es le Fils du Dieu vivant ! »    Autre révélation époustouflante !

Pour les juifs, c’était clair qu’en se déclarant Fils de Dieu, Jésus se déclarait de ce fait également Dieu.
Jésus a proclamé que Lui et le Père, ils sont un ! (Jn 10:30)

Jésus ne contredit pas Pierre dans ses déclarations, mais plutôt va l’honorer aux yeux et aux oreilles de tous.

 

Comment les uns et les autres de notre entourage considèrent Jésus ?
Est-ce qu’il est le Christ, c’est-à-dire leur Sauveur, leur libérateur ?
Est-ce qu’il est le Fils de Dieu pour eux, étant Lui-même Dieu ?

 Jn 8:21-32 è « Jésus leur dit encore : Je m’en vais, et vous me chercherez, et vous mourrez dans votre péché ; vous ne pouvez venir où je vais. Sur quoi les Juifs dirent : Se tuera-t-il lui-même, puisqu’il dit: Vous ne pouvez venir où je vais ? Et il leur dit : Vous êtes d’en bas ; moi, je suis d’en haut. Vous êtes de ce monde ; moi, je ne suis pas de ce monde. C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés ; car si vous ne croyez pas ce que je suis, vous mourrez dans vos péchés. »

Conséquence à l’incrédulité envers ce que Jésus est : Ils vont mourir dans leurs péchés.

Pourtant Jésus n’a eu de cesse d’annoncer qui il est, mais les cœurs des personnes qui sont venus l’écouter étaient durs et fermés.

Nous sommes appelés à parler de Jésus autour de nous, à révéler qui il est, afin que ceux qui nous entourent ne meurent pas dans leurs péchés, mais qu’ils connaissent Jésus et le Père, et qu’ils soient libérés de ce qui les réduisent en esclavage.

En revenant au texte initial de Mt 16:13, nous pouvons avoir 2 attitudes bien différente l’une de l’autre :

  1. Soit nous écoutons le monde dire ce que les gens pensent de Jésus.
  2. Soit nous recherchons Dieu pour recevoir de Sa part ce que Lui veut nous révéler.