Le pouvoir de rester verdoyant !

Le printemps s’est installé dehors alors que nous sommes confinés à l’intérieur !

Si vous le pouvez, sortez dans votre jardin, sur votre balcon, mettez-vous à la fenêtre et regardez : les fleurs surgissent au sol (crocus, tulipes, violettes, freesias)  et sur les arbres (forsythias et magnolias). On entend les oiseaux chanter tous les matins et le soleil inonde de lumière nos appartements.

1. Quelle puissance de Vie Dieu manifeste-t-il dans ce temps ?

Sa vie se manifeste dans la nature, tout autour de nous et même dans notre confinement, Dieu veut nous montrer sa présence et sa sollicitude. Je crois que le psaume 46, 11-12 résonne dans nos cœurs :

Arrêtez, et reconnaissez que je suis Dieu : Je domine sur les nations, je domine sur la terre. L’Éternel des armées est avec nous, Le Dieu de Jacob est pour nous une haute  retraite.

Une puissance de vie se manifeste à nouveau dans le plus grand silence et nous la voyons s’accomplir. La nature prend ses droits, suit son cours, ce qui semblait figé, mort durant l’hiver, reprend des couleurs, déploie une nouvelle énergie ! Nous, les humains sommes stoppés dans nos activités pour un temps mais nous savons que Dieu parle, agit et règne pour la création toute entière.

Si Dieu se préoccupe ainsi de la nature, combien plus encore, a-t-il à cœur ses créatures.

2. Comment pouvons-nous « lire » ce que nous voyons?

Est-ce que cette pandémie actuelle fait partie de ce qu’on peut lire dans le livre de l’apocalypse, sur les fléaux des derniers temps ? Peut-être et cela nous interroge sans doute.

Je vous soumets une partie du v.4, chap 9 qui a inspiré cette réflexion chez moi : Dieu ordonne aux sauterelles de ne pas détruire ce qui est vert. J’ai alors compris que pour rester en bonne santé spirituelle en période de difficultés ou de peur, la clef est de « rester verdoyant », c.à d. rester abreuvé et nourri par la « sève » divine.

Apo 9,4 : Il leur fut dit de ne pas toucher à l’herbe de la terre, ni à aucune verdure, ni à aucun arbre………

3. Rester verdoyant, manifester la puissance de Vie de notre Dieu, comment le vivre ?

David a écrit ds le Ps 52, 10-11 : Et moi, je suis dans la maison de Dieu comme un olivier verdoyant, Je me confie dans la bienveillance de Dieu, éternellement et à perpétuité.

Ps 1, 1-3, Heureux l’homme…… qui trouve son plaisir dans la loi de l’Éternel, Et qui médite sa loi jour et nuit !  Il est comme un arbre planté près d’un cours d’eau, Qui donne son fruit en son temps, Et dont le feuillage ne se flétrit pas : Tout ce qu’il fait réussit.

Le « vert » auquel David fait ici référence est synonyme de santé spirituelle. Laisser « la sève du St Esprit » couler en moi,  signifie fleurir, croitre, porter du fruit car mes racines sont établis en Dieu.

Jer 17,7-8 Béni soit l’homme qui se confie en l’Éternel, Et dont l’Éternel est l’assurance ! Il est comme un arbre planté près des eaux, Et qui étend ses racines vers le courant ; Il ne voit pas venir la chaleur Et son feuillage reste verdoyant ; Dans l’année de la sécheresse, Il est sans inquiétude Et il ne cesse de porter du fruit.

 David nous dit : « Ma santé vient de ma confiance en Dieu. Je fleuris parce que je me tourne vers lui et la confiance en lui produit en moi la vie spirituelle »

En  raison du confinement, nous avons le temps….., de prendre le temps…… à la source d’eau vive qu’est la parole de Dieu !

Alors ne nous privons pas, allons à la source d’eau vive dont Jésus a fait la promesse (lire Jean 7, 38)  et ayons confiance en sa parole, dans la visitation du St Esprit et son œuvre en nous.

4. Quelles conséquences si nous plongeons nos racines en Dieu ?

Si nous faisons totalement confiance au Père, en plongeant nos racines dans son fleuve de vie, fleuve de santé, sa force divine nous est donnée. Son St Esprit en nous, nous donnera une vie spirituelle verdoyante et luxuriante.

Notre témoignage auprès des gens qui nous voient vivre ainsi, qui nous côtoient sera sans doute plus aisé et interpellant pour eux. Ils verront le soutien, l’appui, l’aide que Dieu nous donne, ils en auront envie et nous pourrons les bénir, en leur montrant où est notre source.

  • Nous fleurirons comme des arbres bien verts, sains et forts et quand viendra l’heure de l’épreuve nous ne dépérirons pas et nous ne sècherons pas. Bien au contraire, notre foi grandira !

Dans notre vie personnelle, la certitude d’une aide toujours présente de Dieu, l’assurance de sa provision, sa protection et amour manifestés chaque jour, seront autant de sources de paix, de forces, de trésors, de secours dans nos vies.

 5. Dieu nous propose d’aller toujours plus loin dans son fleuve pour nous renforcer chaque jour dans la foi et notre témoignage.

Nous prions « Notre Père qui est aux cieux, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel » Au ciel aussi il y a un torrent qui sort du trône de Dieu dans lequel Dieu nous invite à avancer peu à peu et de plus en plus puis même à y nager.

Lisez ces promesses à la suite de cette  immersion dans le torrent de Dieu :

Ez 47,1 à 12  à lire chez vous cette semaine

Mais surtout

Apo 22,1-2 Finalement, l’ange me montra le fleuve de la vie, limpide comme du cristal, qui jaillissait du trône de Dieu et de l’Agneau. 2  Au milieu de l’avenue de la ville, entre deux bras du fleuve, se trouve l’arbre de vie. Il produit douze récoltes, chaque mois il porte son fruit. Ses feuilles servent à guérir les nations.

6. Dieu nous invite toujours plus près de Lui à être plus solides et plus puissants

Allons à ce torrent de vie et laissons-nous porter dans ces temps troubles et d’isolement. Le Seigneur est là, avec nous, pour nous abreuver, nous rendre forts, nous nourrir de sa parole éternelle. Sa fidélité se voit à l’œil nu, il suffit de voir la nature se remettre à bourgeonner ! La Vie triomphe et l’espérance de la proximité de Dieu nous fait du bien.

Continuons de croitre, de bâtir nos vies sur lui, en lui et avec lui.

Toutes choses passeront mais sa parole ne passera pas !

Luc 13, 18-19 : Jésus dit alors : – A quoi ressemble le royaume de Dieu ? A quoi pourrais–je le comparer ? 19  Il ressemble à une graine de moutarde qu’un homme a prise pour la semer dans son jardin ; la graine pousse jusqu’à devenir un arbuste, et les oiseaux du ciel nichent dans ses branches.

 

Soyez visités et bénis, là où vous êtes !