Le jour d’après – 3 – quelles orientations pour nous AGAPE ?

Quel monde demain – le jour d’après – partie 3
Quels axes de vie pour le « jour d’après » pour AGAPE ?

1.  AFFIRMONS UNE CERTITUDE : Dieu veut la vie et le salut pour la France !

  • Dieu nous envoie annoncer de bonnes nouvelles :
    celles de SA Vie donnée pour que TOUS les hommes puissent vivre en paix et heureux
    (Ro 10 : 17  – Ac 1 : 8 – Mat 28 : 19-20)
  • Quel message apportons nous ?
    une religion ? une « loi » ? une espérance ? une vision de la Vie et du monde  ?  ANNONCONS QUE :
  • La vie est le projet de Dieu – avec abondance (Jn 10 : 10)
  • Dieu a tout fait, tout donner, tout payer pour que chacun puisse revenir dans la présence, la relation, la paix avec Dieu – Père
  • Le « salut » est le projet de Dieu (2Tim 1 :9-10)
    nous pouvons être affranchi du jugement qui viendra à la fin des temps pour savoir QUI aura été et aura vécu en accord avec Dieu ou non.
  • Faisons comprendre aux personnes rencontrées, qu’elles pourraient aller vers Dieu si elles acceptaient l’idée que Dieu est pour nous comme un père et veut le meilleur pour nos vies.

– Nous pouvons inviter chacun de nos voisins et amis incroyants à découvrir combien Dieu est bienveillant et amour pour nous donner la vie abondante.

– Nous pouvons inviter chacun de nos amis chrétiens à découvrir
que dans la vie chrétienne, la sainteté et la sanctification ne sont pas des causes de « punition », mais des garde fous pour que nous ne nous fassions pas voler les bénédictions promises, mais que nous puissions en disposer librement.

Dieu nous invite à vivre le meilleur dans la sainteté et à ne pas nous laisser voler ses bénédictions

2.        Que se passe-t-il dans ces temps « dans le ciel » ?

  • Le monde tel qu’on l’a connu encore au début de cette année semble avoir été profondément secoué et perturbé dans son élan et dans sa façon de vivre, et ses actes. Dieu a ébranlé le ciel et la terre !
    Même si une grande partie des gens aimerait que la vie redevienne comme avant,
    les choses ne seront plus comme avant ! Dieu les a ébranlées ! Et cela risque de ne pas être fini…

2.1.     Quand Dieu ébranle le monde, il y a un changement dans l’ordre du gouvernement
– de ce qui se passe dans le monde -.

  • « L’ordre établi » par les hommes est secoué et Dieu montre la fragilité et souvent la vanité des choses que les hommes trouvent importantes (vanité = le fait d’être vain et inutile, sans fondement solide).
    –>  cela doit être l’occasion de réfléchir à nos voies, de sonder nos cœurs, NOUS TOUS !
    et pas que les non croyants.
    Dieu commence toujours par sonder et éprouver, juger Sa Maison, pour qu’elle résiste aux secousses qui progressivement manifesteront le jugement sur le monde.
    POUR NOUS Il y a un appel à la SAINTETE, à la CONSECRATION, à la SANCTIFICATION et à l’OBEISSANCE.

Le Saint-Esprit nous invite à REALIGNER nos vies sur Jésus. ETRE comme Jésus, PENSER comme Jésus, PARLER comme Jésus, AGIR comme Jésus, c’est CELA être SES TEMOINS dans le monde.

2.2.     Si Jésus nous invite à sortir de ce monde, ce n’est pas pour nous isoler, c’est pour en développer un autre avec nous : le monde – la société – selon le Royaume de Dieu

Quand le Saint-Esprit nous invite à « sortir de ce monde », (2Cor 6 – 7) Il nous invite à ce que nos intelligences, nos façons de penser et raisonner soient changées.

  • Alors, il y a une confrontation puissante entre l’esprit humaniste de ce monde qui génère en nous les tentations et l’Esprit de Dieu en nous. C’est « normal », il nous faut affronter cette lutte et vaincre.
  • Pour vivre « hors du monde » il faut vivre selon le Saint-Esprit.
    Les disciples de Jésus, l’Eglise, qui vivent la Pentecôte – la vie de l’Esprit de Dieu – sont ceux qui sont passés par la Pâques avec ce que cela implique : repentance, pardon, mort à eux-mêmes,
    et résurrection en vie nouvelle EN JESUS.

Dieu nous invite à entrer dans le monde d’après ! et même à en être des pionniers !
POUR CELA nous sommes invités à vivre avec en nous le feu de l’amour de Dieu : INNOVER !

3.        Retrouver notre 1er amour

Ap 2 :  1  Ecris à l’ange de l’Eglise d’Ephèse: Voici ce que dit celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, celui qui marche au milieu des sept chandeliers d’or:
2  Je connais tes œuvres, ton travail, et ta persévérance. Je sais que tu ne peux supporter les méchants ; que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et qui ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs ;
3  que tu as de la persévérance, que tu as souffert à cause de mon nom, et que tu ne t’es point lassé.
4  Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu as abandonné ton premier amour.
Souviens-toi donc d’où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières œuvres ; sinon, je viendrai à toi, et j’ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes.

6  Tu as pourtant ceci, c’est que tu hais les œuvres des Nicolaïtes, œuvres que je hais aussi.
7  Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises : A celui qui vaincra je donnerai à manger de l’arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu.

  • Le 1er amour que Dieu attend de nous est que Jésus, le Père et le Saint-Esprit soient NOS PRIORITES de CŒUR et de VIE !
    Que nous conduisions nos vies SELON Dieu, à l’écoute du Saint-Esprit sous la Souveraineté de Jésus et pour manifester la gloire du Père à qui Jésus remettra le Royaume (donc aussi nous !) à la fin des temps.
    Cela implique de retrouver une relation très forte et proche avec Jésus-Christ, et manifester avant toutes choses l’amour de Dieu : Père, Fils, Esprit, dans nos choix et orientations de vie et ce que nous faisons de nos vies.
  • Dieu nous a tout donné pour que nous vivions la vie de l’Esprit : la dynamique de la vie du Royaume de Dieu et de la puissance de l’Esprit POUR TEMOIGNER de l’AMOUR du Père.
    –>  Il y a un appel fort du Saint-Esprit à revenir à cela.
    Cette façon de vivre avec Dieu – EN Dieu – doit être une marque commune des disciples membres de l’église.   ð  c’est CELA qui TEMOIGNE au travers de nos vies – et au-delà de nos paroles…
  • Quand on écoute Jésus parler à l’église d’Ephèse, on peut « tomber » !
    Si en tant que communauté AGAPE nous ne vivons pas cette réalité de vie nouvelle et abondante, on peut considérer d’où on est « tombé » en tant qu’assemblée :

Il ne s’agit pas ici de se culpabiliser, de montrer du doigt ou d’accuser, mais de considérer lucidement ce que Dieu nous avait donné dans l’église dès les premières années et que nous avions vécu avec force – même s’il y a eu des erreurs – et qui aujourd’hui s’est fortement atténué ou s’est quasiment éteint. On peut notamment citer  :

  • La vie dans le baptême dans le Saint-Esprit et dans la puissance du Saint-Esprit qui n’a pas été toujours une priorité ou un impératif dans les années passées, dans notre vie d’église,
  • La vie prophétique dans l’église = dépendre en tout de la Parole et de la volonté de Dieu –
    qui s’est atténuée, ou n’est pas toujours recherchée,
  • La vie dans la communion fraternelle – base de formation de la vie de disciples – qui n’est pas développée comme elle pourrait – devrait ? – l’être, pour assurer une réelle formation de disciples aux nouveaux convertis,
  • La dynamique de la délivrance et du soin pastoral avec la dimension de briser les liens démoniaques n’est quasiment plus vécue aujourd’hui au milieu de nous,
  • La relation paisible et au service du Corps du Christ en tant qu’assemblée, dans la ville et la région, est atténuée par rapport à ce que cela a pu être dans le passé, où l’église était plus engagée dans les rencontres sur la ville et la région.

Ce sont quelques pistes que nous pouvons examiner pour voir comment nous sommes peut-être « tombés » de là où Jésus nous avait placés dès les origines de l’assemblée.

  • Ne croyons pas non plus que tout est sombre : nous avons développé et vécu avec le Seigneur beaucoup d’autres aspects qui l’honorent et le glorifient, beaucoup de bonnes choses.
    Mais Jésus nous interpelle cependant – comme pour les églises de l’Apocalypse – à non seulement développer les choses nouvelles mais à ne pas perdre ou se laisser voler les anciennes !

Entrons avec plus d’assurance et de foi dans la vie puissante et abondante que Jésus a préparée
pour nous pour que nous la vivions !

  • N’ayons pas peur de la sainteté de Dieu, de Jésus – Il veut nous prendre avec Lui.

Mat 17 : 7  Mais Jésus, s’approchant, les toucha, et dit : Levez-vous, n’ayez pas peur !

Matthieu 10:28  Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne.

Dans les temps qui viennent devant nous  : nous sommes invités à  :
1- Ne pas avoir peur de ce monde. En sortir
2 -Refuser la peur du monde et des hommes. Dieu nous apprend à lui faire confiance
3- Vivre selon l’Esprit de Dieu et plus vouloir la jouissance du monde qui est inimitié contre Dieu

Jacques 4:4  Adultères que vous êtes ! ne savez-vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu.

4.        Jésus nous invite à retrouver nos « premières œuvres »

  • Quelles étaient ces premières oeuvres de l’église dès sa fondation ? On peut citer sans se tromper :
  • L’Annonce de l’Evangile avec la dimension de la puissance de Dieu pour guérir et délivrer
    souvent dans l’organisation de rencontres publiques où l’Evangile était annoncé avec clarté et foi,
  • La volonté de développer une église de disciples de Jésus qui vit une réalité de communion fraternelle en groupes de maison pour accompagner chacun dans la croissance,
  • La volonté de vivre en unité avec les autres membres du Corps de Christ sur la ville et la région, et de chercher à servir avec les dons et les différences que Dieu nous a donnés.
    Cet aspect de nos relations a été très fort pendant environ 20 ans avant que des réticences face à l’expression de vie avec le Saint-Esprit ne créent quelques distances entre communautés.
    Ceci s’estompe progressivement.

Nous sommes invités à vouloir le baptême dans le Saint Esprit et les dons.
Faute de cela nous ne pourrons pas ENTRER dans le Royaume de Dieu
– nous ne serons pas acteurs des œuvres du Royaume de Dieu – même si on les voit ! (Jn 3 : 3 – 5)

5.        Jésus nous invite à vivre l’Eglise en Groupes de maison – témoins dans la ville
– pour aller vers les perdus

5.1.     C’est la dynamique de la vie de l’Eglise dès les débuts de la Nouvelle Alliance

  • Lors de la crucifixion de Jésus le voile du temple qui sépare le lieu saint du lieu Très Saint se déchire :
    il n’y a plus de séparation entre Dieu et les hommes ð  il y a un libre accès au Saint des saints :
    lieu de la présence sainte de Dieu.
  • A la pentecôte le Saint-Esprit « sort » du temple, Il se répand DANS LA VILLE – sur TOUTES chairs.
  • Le Saint-Esprit se manifeste publiquement et avec éclat (Ac 2 – 4)
  • Le Saint-Esprit remplit les disciples
  • Les disciples vivent la réalité de la relation libre et directe avec Dieu – EN ESPRIT –
  • TOUS ensemble
  • Par GROUPES dans les maisons

Sous l’autorité des apôtres qui assurent la coordination dans la vision d’annoncer l’Evangile du Royaume de Dieu à toute la création

  • Dieu envoie différentes personnes annoncer la Bonne Nouvelle aux différents peuples et à toute la création :
    – à Jérusalem                les apôtres
    – à Samarie                                        Philippe
    – vers les païens                 Pierre
    – ensuite vers toute la terre          Paul et ses compagnons

5.2.     L’Eglise se développe, se découvre et se fortifie dans les maisons

  • Dans les maisons : Chacun apporte ce qu’il EST et ce qu’il A – Ils mettent en commun
  • Les disciples persévèrent ENSEMBLE dans la foi, la prière, l’enseignement, la communion
  • Ils vivent l’UNITE du Saint-Esprit dans la mise en pratique
  • d’une nouvelle Relation à Dieu
  • d’une nouvelle Relation dans le cadre de la communauté

En conséquence : le Saint-Esprit développe la dynamique de la vie de l’Eglise – Corps de Christ – par l’envoi missionnaire

  • Cette façon de vivre la communion simple dans les maisons, cette structure d’organisation
    DE LA VIE de l’Eglise permet cette croissance puissante, rapide et sur ces nouveaux fondements :
  • Dieu communique à TOUS les disciples le mandat d’être sacrificateur dans la Nouvelle Alliance
    –>  tous représentent Dieu : Jésus          Jésus vit en CHACUN !
  • Dieu communique à TOUS les disciples la responsabilité d’annoncer et d’accueillir DANS LES MAISONS le Seigneur Jésus et les nouveaux croyants
  • Dieu communique à CHAQUE disciple : le rôle et la capacité d’être une semence du Royaume de Dieu appelée à démultiplier l’annonce de la Bonne Nouvelle de l’Evangile

5.3.    Cette façon de vivre l’église est celle qui permet le développement et la croissance

  • Cette façon de vivre l’église en groupes de maison dynamiques = la seule qui garantisse à la fois :
  • Croissance numérique : rapide, importante – ils passent en un jour de 120 à 3000 puis 5000 personnes
  • Croissance en maturité de TOUS les disciples
  • L’accueil personnel d’un grand nombre de personnes à la fois
  • La démultiplication de la vision « d’allez et d’annoncer » la BN de l’Evangile du Royaume de Dieu
  • De former des disciples en grand nombre
  • Cette façon de vivre l’église laisse le Saint-Esprit libre d’agir en chacun dans l’Eglise
  • Libère le Saint-Esprit dans l’Eglise pour guider les disciples dans leur appel
  • Libère les dons reçus par Dieu
  • Permet une croissance de l’Eglise même en situation de crise ou de persécution, ou quand « la tête » est attaquée – comme quand les apôtres ont été emprisonnés. L’Eglise continue de vivre et d’accomplir sa mission
  • Permet la croissance spirituelle et en maturité de chaque personne en tant que disciple mature et responsable devant Dieu

C’est ainsi que Dieu nous invite à vivre l’Eglise par la suite
Nous voulons vivre de plus en plus l’Eglise au travers des Groupes de Maison dans les années à venir

5.4.     Cette façon d’ETRE l’Eglise, responsabilise chaque disciple face à Dieu

CELA :

  • Oblige à être chacun un disciple de Jésus – baptisé du Saint-Esprit et oint de la puissance de l’Esprit
  • Responsabilise chaque disciple par rapport à sa propre vie et ses choix et comportements
  • Donne à chacun et à tous, la pleine responsabilité de fils et de fille de Dieu, d’ambassadeur de Christ et d’ouvrier du Royaume de Dieu
    Chacun rendra compte pour lui-même de ce qu’il aura fait en réponse à l’appel de Dieu sur sa vie et ce qu’il aura fait de l’équipement et des dons et talents reçus.
  • Permet une expansion sans limite de nombre
  • Conserve à Jésus la seigneurie et la souveraineté de l’Eglise. Elle ne s’établit pas elle-même en autorité pour gouverner le monde
  • Oblige à casser la dynamique individualiste présente dans le monde et l’église où « chacun s’occupe de ses affaires » et permet de se recentrer sur la construction de la Maison de Dieu – AGGEE 1&2

6.        Quelles pistes voulons-nous suivre pour la suite de notre parcours d’assemblée ?

Nous voulons en réponse aux interpellations de l’Esprit :

Nous voulons : Vivre l’Eglise en groupes de maison

  • Appeller à multiplier les Groupes de Maison
  • Accompagner tous ceux qui se lèveront à l’appel de Dieu pour devenir des « bergers selon le cœur de Dieu », des ouvriers du Royaume de Dieu et devenir des Responsables de Groupes de Maison
  • Développer la vision et la dynamique de l’Eglise en GM avec la gouvernance et la coordination apostolique et la supervision pastorale des anciens pour soigner, enseigner, discipliner, protéger, diriger chacun.

Nous voulons : Retrouver le feu du témoignage et de l’appel des incroyants à rencontrer Jésus comme Seigneur et sauveur

  • Aller vers le monde :
  • « vivre » avec les gens et
  • Annoncer une espérance qui ne se corrompt pas ð  donner une vision de l’avenir qui soit enthousiasmante, sécurisante et apporte la paix
  • Réapprendre à annoncer simplement et avec puissance le message de l’Evangile du Royaume de Dieu

Nous voulons : chercher et retrouver une vie avec le Saint-Esprit

  • Grandir dans la vie d’adorateurs ð  dynamique de vie d’église et personnel dans l’adoration et la louange – pour cela nous voulons retrouver plus de temps de louange et de Vie de l’Esprit
  • Retrouver une vie prophétique à l’écoute de l’Esprit
  • Croitre dans la dynamique de la vie du Royaume de Dieu – au quotidien –
    avec cette perspective constante que le Royaume ne consiste pas en paroles, mais en puissance (1Cor 4 :20) et donc où chacun cherche à vivre la réalité de la puissance de Dieu libérée au travers de lui par les dons de guérisons, l’autorité contre les démons, les miracles…

1 Corinthiens 4:20  Car le royaume de Dieu ne consiste pas en paroles, mais en puissance.

Nous voulons : Avancer dans la nouvelle saison en nous laissant RENOUVELLER :

  • En mettant le vin nouveau dans de nouvelles outres :
    –  de nouvelles personnes appelées, formées, équipées, et envoyées pour servir
    –  transmission progressive de l’autorité de direction de CG sur VD
    –  recherche et appropriation de nouveaux locaux
  • adaptés à la dynamique de vie de l’église redéfinie
  • aux normes et évolutifs
  • destinés à un usage quotidien adaptés aux besoins de nos projets et pas que réservés à un usage « cultuel » hebdomadaire.
  • Nous voulons : Prolonger les appels de Dieu déjà reçus

Prolonger la dynamique mise en œuvre dans la suite des études sur l’histoire spirituelle de la ville
comprendre et mettre en pratique le fait que les promesses et appels de Dieu sont irrévocables.
Les projets de Dieu partagés dans les siècles pour l’appel spirituel de la ville, ses promesses, nous pouvons les « appeler à l’existence », les « réactualiser » pour qu’elles s’incarnent et se réalisent
–>  reprendre les docs rédigés par Isabelle Schwebel et avancer en discernant ce qui est pour nous dans ce temps

  • Nouvelle saison – nouvelles outres – nouvelles autorités et gouvernance – nouvelle vision – nouvelle terre conquise
  • Nouvelle dynamique et extension pour l’école l’Oliveraie
  • Nouveaux temps pour le projet de jardin partagé, avec des équipes renouvelées
  • Rechercher les « enfants de justice » – les disciples de Jésus oints du Saint-Esprit, peu importe la « famille » dans laquelle ils sont. Nouveaux liens d’amour dans le CdC

Dans toute cette dynamique de vie, que l’Esprit de Dieu, l’Esprit de la grâce  :
– vous conduise et vous fortifie chacune et chacun dans l’église
– donne à tous les forces, la paix, la joie d’aller de l’avant, d’oser, de prendre des risques dans ce monde

VOUS ÊTES – NOUS SOMMES – LA LUMIERE DU MONDE !   BRILLONS ENSEMBLE  !

 Que Dieu vous garde et vous bénisse tous
Avec affection et reconnaissance de vivre cette aventure avec vous tous.
Claude.

Le jour d’après – partie 2

Le jour d’après – quelle situation – partie 2

Bonjour à tous, je vous propose de méditer sur des orientations et pensées partagées dans ces temps que nous vivons.

1.        1ère orientation ou pensée reçue : ECOUTER DIEU !

  • Ps 46 ARRÊTEZ et considérez que je suis Dieu !

Dieu nous invite à :

  • Prendre le temps de regarder sa vie, ce que l’on fait, après quoi on court chaque jour,
  • Prendre le temps de demander à Dieu si nous sommes sur une bonne voie,
    et sinon de nous ramener sur les voies de la vie éternelle.

Ps 139 23  Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon cœur ! Eprouve-moi, et connais mes pensées !
24  Regarde si je suis sur une mauvaise voie, Et conduis-moi sur la voie de l’éternité !

  • Prendre le temps de se demander si nous avons bien construit notre vie sur le SEUL fondement de Jésus-Christ.
    Est-il réellement LE Seigneur de ma vie ? Celui qui dirige mes choix de vie ? qui remplit mes journées avec SES œuvres bonnes, que LUI a préparées pour que JE les manifeste sur la terre
    (Eph 2 :10) en faveur des personnes qui m’entourent ?
  • C’est une vraie question. Un examen de nos vies pour voir si nous sommes bien alignés avec Jésus.
    Le Saint-Esprit nous parle dans ces temps pour nous éclairer et nous guider dans cette démarche.
    ð  PRENDRE LE TEMPS DE L’ECOUTE DE DIEU

2.        2ème orientation ou pensée reçue : Chercher à marcher dans la sainteté encore plus

2Cor 7 : 1 Ayant donc de telles promesses, bien-aimés,
purifions-nous de toute souillure de la chair et de l’esprit,
et poursuivons jusqu’au bout la sainteté (ou : en achevant notre sanctification)
dans la crainte de Dieu.

  • Il y a un appel de l’Esprit pour que nous cherchions encore davantage à vivre la sainteté de Dieu, à rechercher le Saint-Esprit, à repousser toute forme de mal de nos vies (c’est cela la crainte de Dieu)

Que dans nos vies, il n’y ait :

  • Pas de choses qui souillent nos corps ð  c’est un appel à la pureté morale et spirituelle
    C’est une évidence pour nous tous, mais il est toujours bon de le dire. L’immoralité sous toutes ses formes est en horreur à Dieu.

–>  Mais l’Esprit de Dieu dit aussi,

  • Qu’il n’y ait pas non plus de choses qui souillent notre esprit !

Qu’est-ce qui peut souiller notre esprit ?
C’est bien sûr, chaque fois que nous vivons dans la désobéissance à Dieu – cela créé une distance par rapport à Dieu, nous sommes « marqués » par le péché.
MAIS AUSSI :
– chaque fois que dans nos vies, nous nous appuyons sur quelqu’un d’autre que Dieu pour notre soutien, nos solutions, nos directions.
– Chaque fois que nous invoquons une autre autorité que Dieu pour diriger nos vies !
– Chaque fois que des personnes en appellent à des puissances spirituelles pour avoir de l’aide
et PAS A DIEU !

–>  c’est clairement un appel à retrouver la SEIGNEURIE de Jésus-Christ dans nos vies.

  • Jésus qui dirige et guide nos vies dans TOUS les domaines.
  • Jésus qui est L’AIDE ou L’APPUI que nous invoquons quand nous avons des questions, des difficultés, des problèmes dans la vie.
  • Notre société nous a habitués et enseignés à trouver nos solutions et notre appui dans bien d’autres choses que le soutien de Dieu.
    – Et la première des choses est … nous-mêmes ! nos propres forces, notre raisonnement sans Dieu.
    on s’appuie sur notre logique, nos calculs,… même si nous devons avoir une intelligence et de la raison, Dieu nous invite à Lui soumettre cela pour que le Saint-Esprit puisse le diriger et l’éclairer.(Pro 8 : 12)
    – Une seconde chose qui nous sert d’appui : l’argent – source de pouvoir dans le monde
    – une troisième est : chercher le soutien du monde occulte, démoniaque, du monde des esprits
    Chaque fois que l’on fait ainsi, on ne cherche pas Dieu comme appui, on ne le met pas à la place du SEIGNEUR.

Nous sommes invités à chercher notre appui et notre aide EN Jésus-Christ – dans la COMMUNION et l’INTIMITE de Jésus.

Ps 37 : 40  L’Eternel les secourt et les délivre ; Il les délivre des méchants et les sauve,
Parce qu’ils cherchent en lui leur refuge.

C’est LA clé de la protection du prophète Daniel face aux lions (lions = figures de satan)

Dan 6 : 23  Alors le roi fut très joyeux, et il ordonna qu’on fît sortir Daniel de la fosse.
Daniel fut retiré de la fosse, et on ne trouva sur lui aucune blessure,
parce qu’il avait eu confiance en son Dieu.

Cet appel à la sainteté doit nous rendre capables de traverser les épreuves qui viennent sur le monde
Ancré EN Jésus – construit et fondé SUR Lui.

Mat 7 : 24  C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc.
25  La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison : elle n’est point tombée, parce qu’elle était fondée sur le roc.

Pour nous aider à tenir ferme, Dieu nous avertit des choses qui viennent sur le monde pour que nous soyons des hommes sages et prudents, qui voyant venir les épreuves, se cachent dans la maison
(la maison de Dieu = l’Eglise de Jésus) et s’en trouvent protégés.
Comme pour Israël caché par Dieu dans le territoire de Goshen pendant que les plaies viennent sur l’Egypte

Pro 22:3   L’homme prudent voit le mal et se cache,
Mais les simples                      (les ignorants, stupides, ceux qui ne cherchent pas Dieu)
avancent et sont punis.          (sont frappés, subissent une peine)

 3.        3ème orientation ou pensée reçue :
Accepter les épreuves de la foi et de vivre POUR Jésus – pas pour notre tranquilité

C’est une autre pensée et un appel de Dieu dans ce temps que nous vivons

  • L’apôtre Paul écrit : On ne vit plus pour nous-mêmes         (Ga2 : 20)
    MAIS
    pour celui qui nous a donné la Vie ! C’est CELUI qui nous a donné la Vie, qui vit en nous !
    –>  
    nos vies sont plongées dans un monde qui est rempli de l’œuvre des ténèbres et de la volonté propre des humains.
    MAIS Dieu souhaite que nos vies soient une « exposition », une manifestation de la Vie de Jésus
    ET :
    Que nos vies permettent la manifestation devant les hommes – et pour eux – des œuvres bonnes de Dieu.
    Cela implique qu’il y aura des confrontations de vie, de façon d’être, de façons de vivre
    avec la façon de vivre des hommes de ce monde, de ce temps, de cette société sans Dieu
    La question que cela nous pose : est-ce que je suis d’accord avec cette perspective de vie ?

Plus le temps avance, moins nous pourrons vivre juste par recherche de confort et de désir personnel sans dénaturer la vie de Jésus en nous et sans limiter l’accomplissement de ses œuvres.

  • Ce que Jésus nous appelle à vivre, c’est une ouverture au monde :
    l’accueil de ceux qui ont « faim et soif de justice »
    Les gens cherchent des réponses, des assurances, une espérance pour leur vie !
      –>  ET DIEU LEUR DONNE NOS VIES EN TEMOIGNAGE.      NOUS sommes Ses témoins

    Les gens cherchent des relations vraies, aimantes, loyales, intègres, sécurisantes…
    –>  
    ET DIEU LEUR DONNE de pouvoir VOIR comment nous vivons « en église », en communauté de vie, au travers des Groupes de Maison et de nos rencontres

–>  nos Groupes de Maison sont les lieux de vie et de communion, de prière et d’exhortation
où ils pourront voir et vivre comment on peut vivre AVEC Dieu.

  • Ce que Jésus nous appelle à envisager de vivre, c’est la confrontation au monde :
  • Dieu nous plonge dans des environnements et situations où se présentent : le mal, la violence, le mensonge, le mépris, etc…
      –>  et Dieu souhaite que nous apportions un message d’espérance et notre témoignage de bénédiction
    –>  pour que nous soyons signes d’espérance pour les hommes autour de nous.
  • Dieu permet que nous soyons face à des injustices
    –>  et Dieu – le Juste – souhaite que nous puissions montrer la justice, c’est-à -dire :
    – rendre le bien pour le mal,
    – exercer le pardon face à l’offense
    – rester intègre face à la malhonnêteté, etc…
  • Dieu sait que nous pouvons être confrontés à de mauvaises personnes, des situations difficiles
      –>  et Dieu – la lumiere du monde – souhaite que nous puissions être une lumière dans les ténèbres
    être des modèles et des guides pour amener les personnes à vivre selon ce qui est bon et juste devant Dieu.

Tout cela implique que j’accepte de ne plus vivre pour moi-même

4.        4ème orientation ou pensée reçue : Il y aura des confrontations à l’autorité injuste

comme du temps de Daniel ou d’autres prophètes.

  • Ce temps que nous vivons est comme le début d’une nouvelle saison.
    Comme avant chaque étape de la marche d’Israël, il y a un temps marqué où le peuple est appelé à se consacrer à l’Eternel avant d’entrer dans la possession du territoire nouveau.
    Exemples :
  • Guilgal et la circoncision avant de passer le Jourdain et d’entrer en terre promise (Jos 5)
  • Faire le choix de servir l’Eternel toujours, avant que Josué ne soit plus là et que le peuple soit amené à posséder et administrer pleinement Canaan. (Jos 24)
  • Ce que Dieu attend c’est un peuple de disciples et d’adorateurs.
    Dieu ne cherche pas à former des spécialistes de la théologie,
    mais des disciples consacrés qui Le représentent, qui portent en eux Sa présence, qui parlent de Sa part et qui accomplissent Ses œuvres pour que Son royaume soit manifesté.
    –>  Cela suppose que chacun de nous soit un disciple consacré dans tous les domaines de sa vie :
  • Une vie d’adorateur, où Dieu seul est Seigneur, à Lui seul on adresse nos prières et où il n’y a aucune relation avec des idoles,
  • Une vie morale pure, où le conjoint est honoré, où chacun garde son corps pur comme le temple du Saint-Esprit,
  • Une vie relationnelle remplie de l’amour de Dieu, du désir de paix et de servir le prochain,
  • Une vie professionnelle d’excellence, où chacun fait ce qu’il a reçu de Dieu de la meilleure manière pour servir les autres avec ses dons de la part de l’Eternel,
  • Dans les temps à venir, pour nous aider à accepter l’idée de vivre selon Dieu et qu’Il soit NOTRE FORTERESSE, je vous invite à lire le Ps 37.
    Ce sont des paroles de promesses et de direction pour ceux qui veulent marcher fidèlement avec Dieu

5.        5ème orientation ou pensée reçue :
Accepter de chercher à être ouvrier AVEC Dieu dans la construction de SA Maison

Je vous partage une autre pensée reçue dans ce temps que nous vivons

« Je vais donner de la force et de la gloire à Ma Maison
Restez en paix. Dieu est votre force et votre appui, il est votre justice, celui qui vous défend et est votre protecteur. »
Il y a un appel à ne pas avoir peur. Les secousses viennent sur le monde.
Dieu veille sur Sa Maison. Même s’il la « juge » ou la sonde pour affermir ses fondations, Il veut la renforcer et la protéger.
Le projet de paix de Dieu tiendra bon. Il manifestera sa paix au travers de Sa Maison.
L’Eglise est appelée à être une maison de paix, avec des artisans de paix en son sein.

5.1.   Nous sommes invites à travailler à ce que Dieu montre, pas ce qui nous ferait plaisir ou nous sécuriserait humainement

Dieu donne Sa Parole de direction aux prophètes pour PARLER au peuple – exemple :

Agg 1 : 2  Ainsi parle l’Eternel des armées :
Ce peuple dit : Le temps n’est pas venu, le temps de rebâtir la maison de l’Eternel.
3  C’est pourquoi la parole de l’Eternel leur fut adressée par Aggée, le prophète, en ces mots:
Est-ce le temps pour vous d’habiter vos demeures lambrissées, Quand cette maison est détruite ?
5  Ainsi parle maintenant l’Eternel des armées: Considérez attentivement vos voies !
6  Vous semez beaucoup, et vous recueillez peu, Vous mangez, et vous n’êtes pas rassasiés, Vous buvez, et vous n’êtes pas désaltérés, Vous êtes vêtus, et vous n’avez pas chaud ; Le salaire de celui qui est à gages tombe dans un sac percé.
7  Ainsi parle l’Eternel des armées : Considérez attentivement vos voies !
Montez sur la montagne, apportez du bois, Et bâtissez la maison : J’en aurai de la joie, et je serai glorifié, Dit l’Eternel.
Vous comptiez sur beaucoup, et voici, vous avez eu peu ; Vous l’avez rentré chez vous, mais j’ai soufflé dessus. Pourquoi ? dit l’Eternel des armées.
A cause de ma maison, qui est détruite, Tandis que vous vous empressez chacun pour sa maison.

  • DIEU est attristé de l’état de sa maison
    Cette Maison de Dieu, est représentée du temps d’Israël, par LE TEMPLE : le peuple avec Dieu
    – MAIS c’est aussi l’EGLISE de nos jours !
    Ce que Dieu semble reprocher, c’est que les hommes s’occupent de LEURS AFFAIRES en PREMIER, sans se préoccuper de l’œuvre de Dieu !
    Alors que les prophètes avaient déjà donné le message de rebâtir depuis des années… le peuple de cette époque continue à vouloir d’abord bâtir sa maison, s’occuper de son travail, de son confort, etc … et pas de travailler ENSEMBLE A REBATIR LA MAISON DE DIEU.ð  Les conséquences  ? la bénédiction attendue ne vient pas !…

10  C’est pourquoi les cieux vous ont refusé la rosée, Et la terre a refusé ses produits.

  –>  Sommes-nous aussi dans de tels moments  ?

  • LE PROBLEME que Dieu désigne
    1- l’individualisme, le non désir de contribuer à l’œuvre commune de Dieu
    – la construction de SA maison à LUI : un peuple qui lui soit attaché et dont le désir le plus profond est de LE servir et de faire SA volonté.
    Mettre en œuvre (Mat 6 : 33) avec l’assurance que c’est Dieu qui pourvoira à TOUS nos besoins si nous faisons ce qu’Il nous demande. (Phi 4 : 19)2- une recherche de jouissance égoïste.
    ne pas se préoccuper de ce que Dieu veut faire – c’est à dire : appeler tous les hommes à Lui, et que l’Eglise qui est Son Corps se préoccupe D’ABORD d’annoncer le message de la Bonne nouvelle du Royaume de Dieu
      –>  alors DIEU ferme le CIEL  !

11  J’ai appelé la sécheresse sur le pays, sur les montagnes, Sur le blé, sur le moût, sur l’huile, Sur ce que la terre peut rapporter, Sur les hommes et sur les bêtes, Et sur tout le travail des mains.
12  Zorobabel, fils de Schealthiel, Josué, fils de Jotsadak, le souverain sacrificateur, et tout le reste du peuple, entendirent la voix de l’Eternel, leur Dieu, et les paroles d’Aggée, le prophète, selon la mission que lui avait donnée l’Eternel, leur Dieu. Et le peuple fut saisi de crainte devant l’Eternel.
13  Aggée, envoyé de l’Eternel, dit au peuple, d’après l’ordre de l’Eternel : Je suis avec vous, dit l’Eternel.

  • Pour nous, souvenons-nous de ce que Dieu nous a dit l’automne 2019 :
    « Dieu nous est favorable, il est avec nous, nous protège. »
    Mais Il est en train de nous rappeler notre 1ère mission :
  • Annoncer la Bonne Nouvelle du Royaume de Dieu
  • Aller chercher les personnes qui nous entourent et les amener à Jésus
  • Œuvrer pour que l’église soit une église de disciples de Jésus qui forme d’autres disciples de Jésus
    et pas une structure qui « fonctionne » ou une œuvre à produire un « service spirituel » à laquelle on vient pour assister à quelque chose ou pour recevoir des bénédictions pour bien se porter au quotidien…

 14  L’Eternel réveilla l’esprit de Zorobabel, fils de Schealthiel, gouverneur de Juda, et l’esprit de Josué, fils de Jotsadak, le souverain sacrificateur, et l’esprit de tout le reste du peuple.
Ils vinrent, et ils se mirent à l’œuvre dans la maison de l’Eternel des armées, leur Dieu,

Dieu veut qu’on L’écoute LUI et que notre esprit soit REVEILLE !

6.        Pour cela, Dieu n’en a pas fini avec nous et veut nous renouveler

  • 1- Dieu cherche toujours à aider son peuple à marcher dans la sainteté et l’obéissance.
    Pour cela, il veut changer nos cœurs.
    Comme pour le temps d’entrée en Canaan : Dieu arrête Israël pour les CIRCONCIRE !
    c’est à dire : LES SANCTIFIER ! LES CONSACRER ! et donc :  MARQUER L’ALLIANCE !
    (la circoncision est la marque de l’alliance – Gen 17 :10)
      –>  et donc ils sont vulnérables dans un temps où ils sont déjà sur le territoire où se trouvent encore des ennemis qui ne voudront pas lâcher la terre facilement !
      –>  Ils doivent croire que Dieu sera leur FORTERESSE et leur défenseur
  • 2- Dieu cherche toujours à Faire du neuf !
    faire en sorte que ce qui est vieux laisse la place à ce qui est nouveau.
    Le vin nouveau ne peut pas être mis dans des anciennes outres.         (Mat 9 :17)
      –> nous devons aussi faire du neuf ! nous laisser renouveler !
    Vider les « greniers de nos vies » des choses accumulées et qui encombrent, et laisser Dieu poser des choses nouvelles dans nos cœurs et nos vies.
6.1.    POUR NOUS: Dans ces temps actuels que l’on vit :
  • Dieu lève des nouvelles personnes : des jeunes, pas « encore » trop visibles, pas encore « considérés »
      –>  mais qui ont des dons, un appel et un désir de servir. Dieu les forme et les prépare.
  • En quelques semaines, on a vu 5 nouveaux Groupes de Maison se former !
      –>  Et nous en attendons plus encore d’ici fin 2020.
  • Une transition est en cours pour la charge pastorale et la gouvernance de l’assemblée.
  • De nouveaux moyens apparaissent pour nous permettre d’être plus efficients,
  • Des initiatives nouvelles apparaissent, des personnes nouvelles prennent des responsabilités,
  • Nos façons de vivre l’église et de mener nos actions changent.
  • Nous voyons des prémices de changements pour nous permettre d’œuvrer à la Maison de Dieu !
      –>  Allons plus loin !
      –> rendons-nous toujours plus disponibles pour ce que Jésus veut nous montrer et innover avec nous.

Il faut faire du vide des choses anciennes pour faire de la place aux nouvelles !
Sinon, le neuf n’arrivera pas.

Il faut remettre les priorités dans l’ordre ! Sinon, la bénédiction attendue sera retenue

 Ce sont quelques pensées partagées sur ce qu’il semble que Dieu lui-même nous dit.

  • Le Seigneur cherche des hommes et des femmes qui acceptent de mener le combat de la foi et de l’annonce de l’Evangile. 

De soldats qui ne s’embarrassent pas des affaires de la vie

2Tim 2 : 1  Toi donc, mon enfant, fortifie-toi dans la grâce qui est en Jésus-Christ.
2  Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres.
3  Souffre avec moi, comme un bon soldat de Jésus-Christ.
4  Il n’est pas de soldat qui s’embarrasse des affaires de la vie, s’il veut plaire à celui qui l’a enrôlé ;

La question est :  suis-je d’accord ?

  • Si non, Dieu nous garde et nous bénit.
  • Si oui, Dieu nous garde et nous bénit aussi.Mais les circonstances de nos vies ne seront pas les mêmes et les oeuvres vécues non plus.

 Que Dieu bénisse et fortifie chacun de nous
Bons temps avec Jésus
Avec affection
Claude

Le jour d’après – quelle société et quel monde allons-nous trouver ?

Le jour d’après – quelle société et quel monde allons-nous trouver ? ou réformer ?

1.           Quelles paroles avons-nous reçues ces dernières semaines ?

Les orientations que nous avons partagées sont :

  • De Rester unis – entre nous – faire bloc dans l’amour et la prière

Jn 13 : 34  Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.
35  A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres.

  • De ne pas craindre – Ne craignez pas –
    Ps 91 – Dieu protège ses enfants – ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’épreuves

Ps 91 : 1 Celui qui demeure sous l’abri du Très-Haut Repose à l’ombre du Tout Puissant.
2  Je dis à l’Eternel : Mon refuge et ma forteresse, Mon Dieu en qui je me confie !
3  Car c’est lui qui te délivre du filet de l’oiseleur, De la peste et de ses ravages.
4  Il te couvrira de ses plumes, Et tu trouveras un refuge sous ses ailes ; Sa fidélité est un bouclier et une cuirasse.

Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit, Ni la flèche qui vole de jour,
Ni la peste qui marche dans les ténèbres, Ni la contagion qui frappe en plein midi.
7  Que mille tombent à ton côté, Et dix mille à ta droite, Tu ne seras pas atteint ;

  • Il y a une œuvre qui éprouve ce qui est dans le monde et sonde les vies des personnes

1Pi 4 : 17  Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or, si c’est par nous qu’il commence, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’Evangile de Dieu ?

  • De rester ancrés sur le Roc Jésus – Mat 7 et de veillez à la façon dont on se comporte – Mat 5 & 6

Mat 7 : 24  C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc.
25  La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison : elle n’est point tombée, parce qu’elle était fondée sur le roc.

  • De nous humilier pour la nation et de chercher la face de Dieu – implorer la grâce et le pardon

Voir l’exemple d’Abraham devant Sodome et Gomorrhe
ou l’intercession de Daniel pour le pays.

  • De sortir du mode de vie et de pensée de ce monde impie, indifférent à Dieu, et nous sanctifier

2Cor 6 : 16  Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles ? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit : J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux ; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.
17  C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur ; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai.
18  Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout-puissant.

2Cor 7 : 1  Ayant donc de telles promesses, bien-aimés, purifions-nous de toute souillure de la chair et de l’esprit, en achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu.

  • De rester solidaires : entre nous ET avec les hommes qui souffrent dans ce monde et veulent trouver une espérance

Phi 2 : 3  Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes.
4  Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres.
5  Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ,

Les semaines passent, nous pouvons ressentir un sentiment de fatigue ou de découragement, MAIS  :
Veillons à garder l’espérance que Dieu veille sur nous et que les difficultés du temps présent passeront
Restons PATIENTS et PERSEVERANTS pour manifester ces directions reçues.
GARDONS LES REGARDS SUR DIEU ET TOURNES VERS DEMAIN AVEC ASSURANCE
Nous avons reçu des directions dans ces temps  –>  Mais qu’en est-il pour la suite ?

2. Quel monde existera après la crise ? Lequel voulons nous ? auquel travaillons-nous ?

  • Dans ces temps troublés, les choses qui semblaient « établies » sont ébranlées, ou arrêtées, ou carrément détruites.

Dieu exerce sa colère sur les actes mauvais des hommes – Il éprouve les choses et nous aide à voir ce qui est utile ou non, bon ou mauvais.  –> aider à la FAIRE REFLECHIR
Alors pour la suite, faut il vraiment vouloir que les choses redeviennent normales ?

Personnellement il y a des choses pour lesquelles je pense qu’il n’est pas utile ni bon qu’elles redeviennent « normales ».
Parce que cette « normalité » est fondée sur de l’injustice, ou sur l’iniquité des hommes, ou sur l’orgueil d’une nation (des nations?).
Dans certaines parties du monde, cette « normalité » consiste parfois à exercer une forme de domination d’un État sur les individus, ou même des persécutions.
–>  Ce n’est certes pas le projet de Dieu, ni pour les nations ni le rôle dévolu aux gouvernants.
Et cette « normalité » se vit parfois en collusion avec des puissances dont le but est de garder les gens dans une forme de dépendance et d’ignorance ou même de pauvreté afin de garder un pouvoir sur elles.
Il y a aussi parfois chez les « puissants » une volonté de se rendre « indispensable » comme des personnes qui peuvent aider à savoir comment s’en sortir dans la multiplication des réglementations ingérables par le plus grand nombre. C’est aussi une forme d’asservissement.

PROBLEME : Si ce monde reste le même à la sortie de cette crise : ce temps n’aura servi à rien.

Il est quasiment certain que :

  • Des personnes ne changeront pas –> ce n’est pas pour ceux là que l’on parle
    MAIS :
  • D’autres personnes chercheront quoi faire pour la suite ?
    Comme lors de la Pentecôte
    Ac 2 : Ils demanderont aussi : « hommes, frères que ferons nous ?« 

–>  à CEUX-LA, il nous faut apporter le message d’espérance d’une vie nouvelle en Jésus

3.  La question est : QUOI PROPOSER ? quelle réponse avons-nous à proposer ?

3.1.  « Sortez du milieu d’eux » –  dit Jésus       2Cor 6

Cela veut dire quoi ?
–>
CHANGER DE FACON DE VIVRE – NE PAS « FAIRE COMME TOUT LE MONDE » MAIS SUIVRE JESUS COMME MODELE DE VIE ET DE SERVICE   –> aider à la REPENTANCE

Même si ce monde recommence comme avant,
–> l’église doit développer une forme de vie alternative qui s’appuie sur Jésus, sur Sa Parole pour nous diriger, son amour pour gérer les relations et la façon d’être en interaction sociale.

  –> ETRE « MODELE »:
MONTRONS et VIVONS
une façon de vivre QUI DONNE ENVIE DE LA VIVRE par nos concitoyens,
et qui soit  :

  • Proche et respectueuse des personnes
  • A l’écoute de leurs besoins
  • Sans jugement
  • Qui montre une autre façon de penser, de vivre et de faire, d’autres objectifs dans la vie que :
    – la « réussite » financière
    – la jouissance et les distractions comme but dans la vie
    – une façon égoïste et consumériste de vivre
    – une indifférence à l’autre et à ses besoins ou souffrances
  • LES CHOSES QUE Dieu est en train d’ébranler doivent être remplacées par ce que Dieu veut pour le pays, ses habitants. Une façon de vivre fondée sur les principes du Royaume de Dieu.
    C’est notre responsabilité de disciples de Jésus de discerner ces choses et de les mettre en pratique dans nos vies pour servir de témoin à nos concitoyens.
    C’est notre APPEL:
    –> Si nous ne le faisons pas, qui le fera ?   PRIONS pour recevoir cette sagesse de Dieu

3.2.   Une autre parole que nous avons partagée : « c’est la fin du temps des cathédrales« 

Les « cathédrales » – dans le sens de : grandes organisations centralisées, souvent déshumanisées, et qui montrent qu’elles tiennent peu compte de la réalité de vie des personnes.

Il est intéressant et bon de voir que cette crise a déclenché dans notre nation des mouvements de solidarité – entre personnes ou groupes de personnes
MAIS AUSSI
au niveau de la gestion sociale de la nation.                       –> SOLIDARITE = antidote / déshumanisation
Des décisions sont prises pour prendre en charge les personnes comme rarement auparavant. Et des catégories de personnes généralement « oubliées » sont prises en compte : SDF, étudiants, personnes isolées, petits entrepreneurs en difficulté…

PRIONS que la SOLIDARITE grandisse encore – mais de façon JUSTE et EQUITABLE
sans qu’il y ait abus et exploitation de ceux qui contribuent par d’autres qui « profiteraient »
–>  POUR NOUS : développons de plus en plus une vie de communauté de PROXIMITE & SOLIDAIRE

  • Constat que nous pouvons faire:
    Les grands rassemblements deviennent difficiles à vivre en temps de crise. C’est lourd à gérer, peu réactif
    . Cela peut être exposé et trop visible s’il y a des persécutions. ð  Cela peut-être dangereux.

D’autre part,
des groupes de proximité discrets et proches des gens, solidaires et qui vivent au quotidien les principes l’évangile, peuvent être plus adaptés à la réalisation des projets de Dieu.

La question que nous pose cette crise et un des enseignements de notre vécu récent en groupes est que cela permet et favorise :

  • La proximité relationnelle
  • La capacité d’engagement de chacun
  • L’expression des dons de chacun – au service du plus grand nombre,
  • La reconnaissance mutuelle – avec remerciements et respect et soumission mutuelle

Ce temps a montré notre capacité à vivre des temps de rencontres dématérialisées.
Pour une partie de nos besoins de rencontres cela peut être approprié et plus simple pour l’avenir.
Cela pourrait permet de se rencontrer sans déplacement et donc de nous rassembler malgré les distances.

PRIONS pour savoir COMMENT VIVRE notre VIE d’EGLISE  après cette crise
–> Ne pas juste « recommencer comme avant »

–> COMMENT faire EMERGER PLUS les DONS, APPELS et capacités de SERVICE
de chacun des membres  : s’engager comme disciples de Jésus au service de tous

4.  Quelle espérance pour demain ? – Que proposer à nos concitoyens ?

Nos paroles et nos actions doivent montrer une vie personnelle et en « communauté »
marquées par ces 4 choses :

  • Simplicité
  • Proximité                                4 caractéristiques d’une vie chrétienne: accessible, crédible
  • Authenticité                                                 & PERTINENTE / besoins des gens
  • Vérité

    Et il nous faudra développer une façon de vivre et une façon d’être avec eux où nous manifestons :

  • De l’espérance
  • De la bienveillance – une attitude de bonté envers chacun
  • Une relation avec Dieu Père qui nous aime pour QUI on est, et pas pour ce que l’on fait,
    et encore moins pour ce que l’on réussit
  • Une vie simple, proche avec  Dieu sans formalisme ou rituel pesant ou légaliste
  • Le pardon pour leur indifférence à Dieu ou leur opposition
  • La possibilité de trouver : dignité , respect, amour, écoute, protection,  providence,  soutien

  –> De la part de Dieu et donc DANS SON ÉGLISE –   ce doit être notre « façons de vivre ».

C’est cela le défi de VIVRE L’église « autrement »
COMPREHENSIBLE et ACCESSIBLE pour les personnes « du monde »
Posons-nous ENSEMBLE la question : QUE POUVONS-NOUS FAIRE ou APPORTER A CE MONDE ?
C’est UN DEFI ACTUEL pour nous EGLISE !

5.  Dieu nous invite à agir dans les projets que Dieu nous a confiés pour servir le monde

  • Dans ces moments que nous vivons où nos fondements sont sondés et éprouvés,
  • gardons le cap de ce que Dieu nous a confié.
  • Restons persévérants et patients dans les engagements que nous avons pris

Nous avons reçu des « mandats » dans notre assemblée.  Vivons déjà ce que Dieu nosu a donné !
Nous pouvons au moins citer ceux qui suivent, et développer aussi les autres que nous connaissons :

MANDAT 1 : Vivre notre vie de communauté chrétienne

  • Qui développe une dynamique de vie d’adorateurs et de disciples prophétiques
  • Qui forme des disciples de Jésus conscients de leur appel en tant que serviteur de Dieu : adorateur et sacrificateur pour Dieu
  • Qui forme des disciples de Jésus comme co-ouvrier avec Jésus dans ce monde : acteur de vie et de projets qui manifestent une « autre façon » de gérer tous les domaines de la vie en société, qui soit ancrée dans la Parole de Dieu et dans la foi vivante en relation avec Jésus au quotidien
  • Qui développe une dynamique de solidarité
  • Qui veille à apporter un témoignage de vie et de foi chrétienne : compréhensible et « lisible » par les concitoyens

MANDAT 2 : Développer avec notre jardin partagé une autre façon de vivre « le monde »

  • Autonomie vivrière
  • Retrouver une vision durable de la gestion de la Création dans laquelle Dieu nous nourrit
  • Développer une économie de partage

 MANDAT 3 : Développer au travers de l’école « l’Oliveraie » une autre vision de la parentalité
et de l’éducation

  • Une éducation centrée sur l’enfant sous l’autorité parentale – qui aide les parents à assumer leur rôle premier d’éducateur de leurs enfants
  • Une façon de développer la personne avec ses dons dans sa destinée – et pas une capacité productive au service d’un système financier qui écrase
  • Un modèle pour former des disciples – avec une intégration harmonieuse des savoirs intellectuels, de la formation du cœur et le développement des dons donnés par Dieu pour développer une destinée de disciple au service de Dieu et des autres.

RESTONS PATIENTS ET PERSEVERANTS – relevons la tête face à l’adversité
ET
INVITONS celles et ceux qui nous rejoignent dans ces dynamiques de vie et de service,
A S’ENGAGER AVEC NOUS.
C’est aussi cela vivre l’Eglise autrement. Et c’est une façon très concrète de donner à ceux qui nous rejoignent une part de service « atteignable » – qu’ils peuvent assurer.

Retrouvons plus encore le sens de notre appel :
développons un modèle de vie DIFFERENT qui montre la Vie que Jésus veut pour chaque homme

Que Dieu nous accompagne et nous aide.
A Lui seul soit la gloire et la louange !

 

 

Pâques : bénédiction et espérance

Pâques : bénédiction et espérance

Chers frères et sœurs et amis d’Agape,

Nous avons vécu ce temps de Pâques qui cette année s’est déroulé dans un contexte très particulier.

Pas de grands rassemblements, pas de grandes célébrations, pas de manifestations publiques ou de réjouissances publiques. Nous sommes confinés, enfermés, limités, arrêtés.         

Notre vie « normale » est bouleversée.

Tous concernés

Que nous soyons croyants ou pas, nos vies sont bouleversées.           
Et dans tout ce temps, pourtant, si nous avons décidé de suivre Jésus-Christ, de croire en Lui, nous avons une espérance, une certitude, une perspective meilleure pour demain. Pâques est la proclamation du triomphe de la Vie sur la mort, du pardon sur la condamnation, de la miséricorde et de la grâce sur le jugement.
Dieu – Créateur et Père – de tout et de tous, a décidé que l’Amour prévaudrait sur tout ce qui peut blesser, diviser, faire souffrir, faire tomber et mourir. Et cela, Il l’a fait pour tous les hommes. Que nous soyons croyants ou pas, cela est mis à notre disposition, comme un cadeau sur la table devant chacun, ou comme une possibilité de suivre un chemin de vie et de bénédiction alors qu’il y a un chemin de mort et de souffrances devant nos pas également.        
Jésus est venu et a fait tout ce qui est nécessaire pour que sur la terre, chacun puisse dorénavant vivre en paix, libre, en sécurité, restauré et guéri des blessures et souffrances de la vie. Il a traversé la mort, il est mort en incarnant tout ce qui nous sépare de Dieu et l’a « effacé ». Nous aussi nous pouvons « sortir » de la mort de la souffrance, de l’épreuve avec foi.

Quelle espérance ? quelle assurance ?

La Résurrection le jour de Pâques est la proclamation et la célébration que rien ne peut dorénavant nous séparer de l’amour de Dieu – manifesté en Jésus-Christ.    
Quoi qu’il arrive, quelles que soient les circonstances du moment, faciles ou non, Dieu veille sur nous et nous protège. Certains aimeraient que rien de mal ne leur arrive sur la terre. Il arrive que l’on puisse croire en Dieu pour cela, comme une assurance tous risques « premium » qui nous donnerait une certitude de ne rien souffrir ou subir comme perte dans cette vie.

Mais l’espérance que Dieu nous donne, dépasse cette vie terrestre, elle concerne avant tout notre éternité, que nous savons désormais pouvoir vivre dans la paix avec Dieu et dans Sa bénédiction.

Parce que Jésus est ressuscité, nous savons que nous aussi nous pouvons et nous pourrons vivre éternellement avec l’assurance que « rien ne peut nous nuire », que « Jésus est avec nous tous les jours », et que donc si nous traversons des jours sombres, « Il est avec nous » et nous garde et nous conduit « vers la vraie liberté », même au travers des tempêtes ou mêmes de « pertes » sur la terre.

Pâques est donnée par Dieu et se vit dans des heures sombres

La première Pâques a été vécue par le peuple d’Israël dans un temps de grands troubles en Egypte. Les plaies sévissaient sur le pays pour que pharaon libère le peuple hébreu. Israël à Goshen était protégé par Dieu, mais n’y avait-il aucun tremblement dans les cœurs ? Aucune inquiétude dans les pensées de ces Hébreux ?
Ils étaient humains comme nous et affrontaient aussi les doutes et parfois la peur.

La main de Dieu s’appesantissait sur le cœur dur de pharaon et de l’Egypte pour qu’ils reconnaissent Dieu et s’humilient en se soumettant à Lui.

La Pâques de Jésus à Jérusalem, a été vécue par les premiers chrétiens dans un temps sombre et profondément décourageant : Jésus, Celui en qui ils espéraient un monde meilleur, venait de mourir crucifié, et peu d’entre eux avaient la conviction que cela allait changer. Ils avaient entendu Jésus parler de résurrection. Mais qu’est-ce que cela signifiait « dans la vraie vie », celle de chaque jour, dans leur condition humaine ?

Pâques nous surprend et nous défie

Et le jour de Pâques, Jésus ressuscite, seul dans son tombeau, loin du regard des hommes, et tout devient différent. Pour tous les hommes ! La mort n’a plus la victoire, la souffrance n’est plus la fin de tout, la vie quotidienne difficile n’est plus la perspective de vie obligée.   
« Tout est devenu nouveau », mais pas encore différent au jour le jour…

Il a fallu « y croire », croire au-delà de ce que les yeux humains voient, croire que Jésus était réellement vivant – à nouveau – et qu’une nouvelle vie s’ouvrait devant eux. Croire que les lendemains seraient forcément différents. Parce que juste un homme était revenu d’entre les morts  ?! Déraisonnable de penser ainsi, même à cette époque ! C’est le même défi de foi aujourd’hui pour nous.    
Et c’est la leçon des disciples d’Emmaüs, qui ont eu besoin que leurs yeux s’ouvrent – que Dieu leur œuvre les yeux – pour reconnaître Jésus. Alors ils sont repartis en courant, dans l’autre sens, à l’opposé de la direction qu’ils étaient en train de suivre. Ils ont alors annoncé que Jésus était ressuscité, et leur vie a trouvé un autre sens, une autre direction, ils ont eu une autre raison de vivre ! Une autre espérance de Vie !

Qu’est-ce que Pâques change pour nous ? Est-ce que ce sont juste les circonstances de cette Pâques qui ont changé pour nous cette année ?

Et nous ? qu’est-ce que Pâques change pour nous ? Est-ce que « le jour d’après » sera juste la suite, la prolongation « en mieux » du jour d’avant ? Ou alors un « autre jour », avec d’autres perspectives ?
Il a fallu que les disciples apprennent à vivre avec une nouvelle vision de la vie, une nouvelle espérance même au travers des épreuves, une nouvelle perspective pour leur quotidien.

 

Ces temps de Pâques que nous vivons cette année sont différents de ceux que nous voyons d’habitude.
Les choses que nous connaissons semblent ne plus avoir cours, nos certitudes humaines sont ébranlées, peut-être même notre espérance pour l’avenir.

Les circonstances forcent à l’humilité et à la réflexion, à la recherche et à l’écoute de Dieu. Croyants ou non, nous sommes concernés. Cherchons Dieu dans ce temps ! Cherchons sa face, comme nous y invite le prophète Jérémie – Jer 29 : 13 – de TOUT notre cœur.

Nous ne savons pas comment sera « le monde d’après », comment nous continuerons à vivre, à disposer des ressources vitales dont nous avons besoin, comment nous pourrons avoir une sécurité pour notre vie et nos ressources.

Mais Pâques proclame que la Vie triomphe de la mort, que la Lumière supplante toujours les ténèbres et la nuit, que l’espérance jaillit du tombeau où nos espérances sont enterrées.      
Pâques nous dit que Dieu est là, avec nous tous les jours, qu’Il veille sur nous pour nous guider vers les meilleures choses, qu’Il ne nous abandonne pas seuls à notre condition humaine fragile et vulnérable.

Cette Pâque est comme cette veille de la nuit où l’on attend la libération de l’Egypte, comme cette nuit où, sans qu’on y croie vraiment, Jésus sort du tombeau. Mélange d’appréhensions ou de pensées de doute, d’incertitude parfois, et en même temps d’espérance, d’assurance que quoi qu’il arrive, Dieu est plus grand !

Demain sera différent ! Et nous, le serons-nous ?

Nous ne savons pas comment nous vivrons demain, mais si nous croyons en Celui qui EST ressuscité, nous savons que nous vivrons bien, en paix avec Dieu, en sécurité dans Sa main, au travers des circonstances qui seront celles du moment, faciles ou non. Dieu est avec nous TOUS les jours et jusqu’à la fin du monde pour nous conduire dans Sa paix avec une espérance vivante dont nous pouvons rendre témoignage avec douceur à tous ceux qui nous en demanderont la raison – 1Pi 3 : 15. C’est le sens du message partagé à tous ce dernier week-end. Tous témoins, parce que nous avons tous reçu un témoignage qui nous a amenés au salut.

L’important de Pâques n’est pas seulement que les circonstances de vie des Hébreux ou des disciples ont changées. L’important est que EUX ils ont changé ! Leur vision du monde, de l’avenir, de leur place et de leur part dans cette vie a changé. Cela a pris du temps pour s’affermir en eux, mais le processus était engagé et Dieu le mène à son terme, à la perfection – Phi 1 : 6 – comme pour nous aujourd’hui.

 

Alors je souhaite à tous une joyeuse fête de Pâques qui dure toute l’année, chaque jour de cette année. Jésus-Christ est RESSUSCITE, il est VRAIMENT ressuscité !

A DEMAIN pour la suite de la Vie qui va avec la résurrection. Que le jour d’après nous voit tous différents et mobilisés pour une espérance vivante, une vie qui éclaire et change ce monde au quotidien autour de nous.

En communion dans l’espérance de la vie éternelle.

 

Nouvelle session SVP

Une nouvelle session des cours de formation de disciples vient de débuter.
Si vous avez besoin de mieux connaitre Dieu, de développer avec Lui une relation paisible et de prendre l’assurance d’un disciple de Jésus pour accomplir les oeuvres bonnes de Dieu, alors cette formation est pour vous.

Contactez Ventsi DILOV pour lui faire part de votre souhait de participer.

Mat 28: 19-20      Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde.