00 (33) 6 66 07 86 26 contacts@agape-strasbourg.fr

Le jour d’après – 3 – quelles orientations pour nous AGAPE ?

Quel monde demain – le jour d’après – partie 3
Quels axes de vie pour le « jour d’après » pour AGAPE ?

1.  AFFIRMONS UNE CERTITUDE : Dieu veut la vie et le salut pour la France !

  • Dieu nous envoie annoncer de bonnes nouvelles :
    celles de SA Vie donnée pour que TOUS les hommes puissent vivre en paix et heureux
    (Ro 10 : 17  – Ac 1 : 8 – Mat 28 : 19-20)
  • Quel message apportons nous ?
    une religion ? une « loi » ? une espérance ? une vision de la Vie et du monde  ?  ANNONCONS QUE :
  • La vie est le projet de Dieu – avec abondance (Jn 10 : 10)
  • Dieu a tout fait, tout donner, tout payer pour que chacun puisse revenir dans la présence, la relation, la paix avec Dieu – Père
  • Le « salut » est le projet de Dieu (2Tim 1 :9-10)
    nous pouvons être affranchi du jugement qui viendra à la fin des temps pour savoir QUI aura été et aura vécu en accord avec Dieu ou non.
  • Faisons comprendre aux personnes rencontrées, qu’elles pourraient aller vers Dieu si elles acceptaient l’idée que Dieu est pour nous comme un père et veut le meilleur pour nos vies.

– Nous pouvons inviter chacun de nos voisins et amis incroyants à découvrir combien Dieu est bienveillant et amour pour nous donner la vie abondante.

– Nous pouvons inviter chacun de nos amis chrétiens à découvrir
que dans la vie chrétienne, la sainteté et la sanctification ne sont pas des causes de « punition », mais des garde fous pour que nous ne nous fassions pas voler les bénédictions promises, mais que nous puissions en disposer librement.

Dieu nous invite à vivre le meilleur dans la sainteté et à ne pas nous laisser voler ses bénédictions

2.        Que se passe-t-il dans ces temps « dans le ciel » ?

  • Le monde tel qu’on l’a connu encore au début de cette année semble avoir été profondément secoué et perturbé dans son élan et dans sa façon de vivre, et ses actes. Dieu a ébranlé le ciel et la terre !
    Même si une grande partie des gens aimerait que la vie redevienne comme avant,
    les choses ne seront plus comme avant ! Dieu les a ébranlées ! Et cela risque de ne pas être fini…

2.1.     Quand Dieu ébranle le monde, il y a un changement dans l’ordre du gouvernement
– de ce qui se passe dans le monde -.

  • « L’ordre établi » par les hommes est secoué et Dieu montre la fragilité et souvent la vanité des choses que les hommes trouvent importantes (vanité = le fait d’être vain et inutile, sans fondement solide).
    –>  cela doit être l’occasion de réfléchir à nos voies, de sonder nos cœurs, NOUS TOUS !
    et pas que les non croyants.
    Dieu commence toujours par sonder et éprouver, juger Sa Maison, pour qu’elle résiste aux secousses qui progressivement manifesteront le jugement sur le monde.
    POUR NOUS Il y a un appel à la SAINTETE, à la CONSECRATION, à la SANCTIFICATION et à l’OBEISSANCE.

Le Saint-Esprit nous invite à REALIGNER nos vies sur Jésus. ETRE comme Jésus, PENSER comme Jésus, PARLER comme Jésus, AGIR comme Jésus, c’est CELA être SES TEMOINS dans le monde.

2.2.     Si Jésus nous invite à sortir de ce monde, ce n’est pas pour nous isoler, c’est pour en développer un autre avec nous : le monde – la société – selon le Royaume de Dieu

Quand le Saint-Esprit nous invite à « sortir de ce monde », (2Cor 6 – 7) Il nous invite à ce que nos intelligences, nos façons de penser et raisonner soient changées.

  • Alors, il y a une confrontation puissante entre l’esprit humaniste de ce monde qui génère en nous les tentations et l’Esprit de Dieu en nous. C’est « normal », il nous faut affronter cette lutte et vaincre.
  • Pour vivre « hors du monde » il faut vivre selon le Saint-Esprit.
    Les disciples de Jésus, l’Eglise, qui vivent la Pentecôte – la vie de l’Esprit de Dieu – sont ceux qui sont passés par la Pâques avec ce que cela implique : repentance, pardon, mort à eux-mêmes,
    et résurrection en vie nouvelle EN JESUS.

Dieu nous invite à entrer dans le monde d’après ! et même à en être des pionniers !
POUR CELA nous sommes invités à vivre avec en nous le feu de l’amour de Dieu : INNOVER !

3.        Retrouver notre 1er amour

Ap 2 :  1  Ecris à l’ange de l’Eglise d’Ephèse: Voici ce que dit celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, celui qui marche au milieu des sept chandeliers d’or:
2  Je connais tes œuvres, ton travail, et ta persévérance. Je sais que tu ne peux supporter les méchants ; que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et qui ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs ;
3  que tu as de la persévérance, que tu as souffert à cause de mon nom, et que tu ne t’es point lassé.
4  Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu as abandonné ton premier amour.
Souviens-toi donc d’où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières œuvres ; sinon, je viendrai à toi, et j’ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes.

6  Tu as pourtant ceci, c’est que tu hais les œuvres des Nicolaïtes, œuvres que je hais aussi.
7  Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises : A celui qui vaincra je donnerai à manger de l’arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu.

  • Le 1er amour que Dieu attend de nous est que Jésus, le Père et le Saint-Esprit soient NOS PRIORITES de CŒUR et de VIE !
    Que nous conduisions nos vies SELON Dieu, à l’écoute du Saint-Esprit sous la Souveraineté de Jésus et pour manifester la gloire du Père à qui Jésus remettra le Royaume (donc aussi nous !) à la fin des temps.
    Cela implique de retrouver une relation très forte et proche avec Jésus-Christ, et manifester avant toutes choses l’amour de Dieu : Père, Fils, Esprit, dans nos choix et orientations de vie et ce que nous faisons de nos vies.
  • Dieu nous a tout donné pour que nous vivions la vie de l’Esprit : la dynamique de la vie du Royaume de Dieu et de la puissance de l’Esprit POUR TEMOIGNER de l’AMOUR du Père.
    –>  Il y a un appel fort du Saint-Esprit à revenir à cela.
    Cette façon de vivre avec Dieu – EN Dieu – doit être une marque commune des disciples membres de l’église.   ð  c’est CELA qui TEMOIGNE au travers de nos vies – et au-delà de nos paroles…
  • Quand on écoute Jésus parler à l’église d’Ephèse, on peut « tomber » !
    Si en tant que communauté AGAPE nous ne vivons pas cette réalité de vie nouvelle et abondante, on peut considérer d’où on est « tombé » en tant qu’assemblée :

Il ne s’agit pas ici de se culpabiliser, de montrer du doigt ou d’accuser, mais de considérer lucidement ce que Dieu nous avait donné dans l’église dès les premières années et que nous avions vécu avec force – même s’il y a eu des erreurs – et qui aujourd’hui s’est fortement atténué ou s’est quasiment éteint. On peut notamment citer  :

  • La vie dans le baptême dans le Saint-Esprit et dans la puissance du Saint-Esprit qui n’a pas été toujours une priorité ou un impératif dans les années passées, dans notre vie d’église,
  • La vie prophétique dans l’église = dépendre en tout de la Parole et de la volonté de Dieu –
    qui s’est atténuée, ou n’est pas toujours recherchée,
  • La vie dans la communion fraternelle – base de formation de la vie de disciples – qui n’est pas développée comme elle pourrait – devrait ? – l’être, pour assurer une réelle formation de disciples aux nouveaux convertis,
  • La dynamique de la délivrance et du soin pastoral avec la dimension de briser les liens démoniaques n’est quasiment plus vécue aujourd’hui au milieu de nous,
  • La relation paisible et au service du Corps du Christ en tant qu’assemblée, dans la ville et la région, est atténuée par rapport à ce que cela a pu être dans le passé, où l’église était plus engagée dans les rencontres sur la ville et la région.

Ce sont quelques pistes que nous pouvons examiner pour voir comment nous sommes peut-être « tombés » de là où Jésus nous avait placés dès les origines de l’assemblée.

  • Ne croyons pas non plus que tout est sombre : nous avons développé et vécu avec le Seigneur beaucoup d’autres aspects qui l’honorent et le glorifient, beaucoup de bonnes choses.
    Mais Jésus nous interpelle cependant – comme pour les églises de l’Apocalypse – à non seulement développer les choses nouvelles mais à ne pas perdre ou se laisser voler les anciennes !

Entrons avec plus d’assurance et de foi dans la vie puissante et abondante que Jésus a préparée
pour nous pour que nous la vivions !

  • N’ayons pas peur de la sainteté de Dieu, de Jésus – Il veut nous prendre avec Lui.

Mat 17 : 7  Mais Jésus, s’approchant, les toucha, et dit : Levez-vous, n’ayez pas peur !

Matthieu 10:28  Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne.

Dans les temps qui viennent devant nous  : nous sommes invités à  :
1- Ne pas avoir peur de ce monde. En sortir
2 -Refuser la peur du monde et des hommes. Dieu nous apprend à lui faire confiance
3- Vivre selon l’Esprit de Dieu et plus vouloir la jouissance du monde qui est inimitié contre Dieu

Jacques 4:4  Adultères que vous êtes ! ne savez-vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu.

4.        Jésus nous invite à retrouver nos « premières œuvres »

  • Quelles étaient ces premières oeuvres de l’église dès sa fondation ? On peut citer sans se tromper :
  • L’Annonce de l’Evangile avec la dimension de la puissance de Dieu pour guérir et délivrer
    souvent dans l’organisation de rencontres publiques où l’Evangile était annoncé avec clarté et foi,
  • La volonté de développer une église de disciples de Jésus qui vit une réalité de communion fraternelle en groupes de maison pour accompagner chacun dans la croissance,
  • La volonté de vivre en unité avec les autres membres du Corps de Christ sur la ville et la région, et de chercher à servir avec les dons et les différences que Dieu nous a donnés.
    Cet aspect de nos relations a été très fort pendant environ 20 ans avant que des réticences face à l’expression de vie avec le Saint-Esprit ne créent quelques distances entre communautés.
    Ceci s’estompe progressivement.

Nous sommes invités à vouloir le baptême dans le Saint Esprit et les dons.
Faute de cela nous ne pourrons pas ENTRER dans le Royaume de Dieu
– nous ne serons pas acteurs des œuvres du Royaume de Dieu – même si on les voit ! (Jn 3 : 3 – 5)

5.        Jésus nous invite à vivre l’Eglise en Groupes de maison – témoins dans la ville
– pour aller vers les perdus

5.1.     C’est la dynamique de la vie de l’Eglise dès les débuts de la Nouvelle Alliance

  • Lors de la crucifixion de Jésus le voile du temple qui sépare le lieu saint du lieu Très Saint se déchire :
    il n’y a plus de séparation entre Dieu et les hommes ð  il y a un libre accès au Saint des saints :
    lieu de la présence sainte de Dieu.
  • A la pentecôte le Saint-Esprit « sort » du temple, Il se répand DANS LA VILLE – sur TOUTES chairs.
  • Le Saint-Esprit se manifeste publiquement et avec éclat (Ac 2 – 4)
  • Le Saint-Esprit remplit les disciples
  • Les disciples vivent la réalité de la relation libre et directe avec Dieu – EN ESPRIT –
  • TOUS ensemble
  • Par GROUPES dans les maisons

Sous l’autorité des apôtres qui assurent la coordination dans la vision d’annoncer l’Evangile du Royaume de Dieu à toute la création

  • Dieu envoie différentes personnes annoncer la Bonne Nouvelle aux différents peuples et à toute la création :
    – à Jérusalem                les apôtres
    – à Samarie                                        Philippe
    – vers les païens                 Pierre
    – ensuite vers toute la terre          Paul et ses compagnons

5.2.     L’Eglise se développe, se découvre et se fortifie dans les maisons

  • Dans les maisons : Chacun apporte ce qu’il EST et ce qu’il A – Ils mettent en commun
  • Les disciples persévèrent ENSEMBLE dans la foi, la prière, l’enseignement, la communion
  • Ils vivent l’UNITE du Saint-Esprit dans la mise en pratique
  • d’une nouvelle Relation à Dieu
  • d’une nouvelle Relation dans le cadre de la communauté

En conséquence : le Saint-Esprit développe la dynamique de la vie de l’Eglise – Corps de Christ – par l’envoi missionnaire

  • Cette façon de vivre la communion simple dans les maisons, cette structure d’organisation
    DE LA VIE de l’Eglise permet cette croissance puissante, rapide et sur ces nouveaux fondements :
  • Dieu communique à TOUS les disciples le mandat d’être sacrificateur dans la Nouvelle Alliance
    –>  tous représentent Dieu : Jésus          Jésus vit en CHACUN !
  • Dieu communique à TOUS les disciples la responsabilité d’annoncer et d’accueillir DANS LES MAISONS le Seigneur Jésus et les nouveaux croyants
  • Dieu communique à CHAQUE disciple : le rôle et la capacité d’être une semence du Royaume de Dieu appelée à démultiplier l’annonce de la Bonne Nouvelle de l’Evangile

5.3.    Cette façon de vivre l’église est celle qui permet le développement et la croissance

  • Cette façon de vivre l’église en groupes de maison dynamiques = la seule qui garantisse à la fois :
  • Croissance numérique : rapide, importante – ils passent en un jour de 120 à 3000 puis 5000 personnes
  • Croissance en maturité de TOUS les disciples
  • L’accueil personnel d’un grand nombre de personnes à la fois
  • La démultiplication de la vision « d’allez et d’annoncer » la BN de l’Evangile du Royaume de Dieu
  • De former des disciples en grand nombre
  • Cette façon de vivre l’église laisse le Saint-Esprit libre d’agir en chacun dans l’Eglise
  • Libère le Saint-Esprit dans l’Eglise pour guider les disciples dans leur appel
  • Libère les dons reçus par Dieu
  • Permet une croissance de l’Eglise même en situation de crise ou de persécution, ou quand « la tête » est attaquée – comme quand les apôtres ont été emprisonnés. L’Eglise continue de vivre et d’accomplir sa mission
  • Permet la croissance spirituelle et en maturité de chaque personne en tant que disciple mature et responsable devant Dieu

C’est ainsi que Dieu nous invite à vivre l’Eglise par la suite
Nous voulons vivre de plus en plus l’Eglise au travers des Groupes de Maison dans les années à venir

5.4.     Cette façon d’ETRE l’Eglise, responsabilise chaque disciple face à Dieu

CELA :

  • Oblige à être chacun un disciple de Jésus – baptisé du Saint-Esprit et oint de la puissance de l’Esprit
  • Responsabilise chaque disciple par rapport à sa propre vie et ses choix et comportements
  • Donne à chacun et à tous, la pleine responsabilité de fils et de fille de Dieu, d’ambassadeur de Christ et d’ouvrier du Royaume de Dieu
    Chacun rendra compte pour lui-même de ce qu’il aura fait en réponse à l’appel de Dieu sur sa vie et ce qu’il aura fait de l’équipement et des dons et talents reçus.
  • Permet une expansion sans limite de nombre
  • Conserve à Jésus la seigneurie et la souveraineté de l’Eglise. Elle ne s’établit pas elle-même en autorité pour gouverner le monde
  • Oblige à casser la dynamique individualiste présente dans le monde et l’église où « chacun s’occupe de ses affaires » et permet de se recentrer sur la construction de la Maison de Dieu – AGGEE 1&2

6.        Quelles pistes voulons-nous suivre pour la suite de notre parcours d’assemblée ?

Nous voulons en réponse aux interpellations de l’Esprit :

Nous voulons : Vivre l’Eglise en groupes de maison

  • Appeller à multiplier les Groupes de Maison
  • Accompagner tous ceux qui se lèveront à l’appel de Dieu pour devenir des « bergers selon le cœur de Dieu », des ouvriers du Royaume de Dieu et devenir des Responsables de Groupes de Maison
  • Développer la vision et la dynamique de l’Eglise en GM avec la gouvernance et la coordination apostolique et la supervision pastorale des anciens pour soigner, enseigner, discipliner, protéger, diriger chacun.

Nous voulons : Retrouver le feu du témoignage et de l’appel des incroyants à rencontrer Jésus comme Seigneur et sauveur

  • Aller vers le monde :
  • « vivre » avec les gens et
  • Annoncer une espérance qui ne se corrompt pas ð  donner une vision de l’avenir qui soit enthousiasmante, sécurisante et apporte la paix
  • Réapprendre à annoncer simplement et avec puissance le message de l’Evangile du Royaume de Dieu

Nous voulons : chercher et retrouver une vie avec le Saint-Esprit

  • Grandir dans la vie d’adorateurs ð  dynamique de vie d’église et personnel dans l’adoration et la louange – pour cela nous voulons retrouver plus de temps de louange et de Vie de l’Esprit
  • Retrouver une vie prophétique à l’écoute de l’Esprit
  • Croitre dans la dynamique de la vie du Royaume de Dieu – au quotidien –
    avec cette perspective constante que le Royaume ne consiste pas en paroles, mais en puissance (1Cor 4 :20) et donc où chacun cherche à vivre la réalité de la puissance de Dieu libérée au travers de lui par les dons de guérisons, l’autorité contre les démons, les miracles…

1 Corinthiens 4:20  Car le royaume de Dieu ne consiste pas en paroles, mais en puissance.

Nous voulons : Avancer dans la nouvelle saison en nous laissant RENOUVELLER :

  • En mettant le vin nouveau dans de nouvelles outres :
    –  de nouvelles personnes appelées, formées, équipées, et envoyées pour servir
    –  transmission progressive de l’autorité de direction de CG sur VD
    –  recherche et appropriation de nouveaux locaux
  • adaptés à la dynamique de vie de l’église redéfinie
  • aux normes et évolutifs
  • destinés à un usage quotidien adaptés aux besoins de nos projets et pas que réservés à un usage « cultuel » hebdomadaire.
  • Nous voulons : Prolonger les appels de Dieu déjà reçus

Prolonger la dynamique mise en œuvre dans la suite des études sur l’histoire spirituelle de la ville
comprendre et mettre en pratique le fait que les promesses et appels de Dieu sont irrévocables.
Les projets de Dieu partagés dans les siècles pour l’appel spirituel de la ville, ses promesses, nous pouvons les « appeler à l’existence », les « réactualiser » pour qu’elles s’incarnent et se réalisent
–>  reprendre les docs rédigés par Isabelle Schwebel et avancer en discernant ce qui est pour nous dans ce temps

  • Nouvelle saison – nouvelles outres – nouvelles autorités et gouvernance – nouvelle vision – nouvelle terre conquise
  • Nouvelle dynamique et extension pour l’école l’Oliveraie
  • Nouveaux temps pour le projet de jardin partagé, avec des équipes renouvelées
  • Rechercher les « enfants de justice » – les disciples de Jésus oints du Saint-Esprit, peu importe la « famille » dans laquelle ils sont. Nouveaux liens d’amour dans le CdC

Dans toute cette dynamique de vie, que l’Esprit de Dieu, l’Esprit de la grâce  :
– vous conduise et vous fortifie chacune et chacun dans l’église
– donne à tous les forces, la paix, la joie d’aller de l’avant, d’oser, de prendre des risques dans ce monde

VOUS ÊTES – NOUS SOMMES – LA LUMIERE DU MONDE !   BRILLONS ENSEMBLE  !

 Que Dieu vous garde et vous bénisse tous
Avec affection et reconnaissance de vivre cette aventure avec vous tous.
Claude.

Chérissez le Saint-Esprit !

LE COMMENCEMENT

« Au commencement Dieu créa le ciel et la terre. La terre n’était que chaos et vide. Il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme et l’Esprit de Dieu planait au-dessus de l’eau. »

Tel est le commencent du récit de la Bible que nous trouvons dans Genèse 1 :1-3 version Segond 21.

Nous pouvons constater d’après ce texte que le Saint-Esprit accompagnait l’œuvre créationnelle de Dieu depuis le commencement.

Mais depuis le passage de Jésus sur terre, le rôle du Saint-Esprit a pris une toute autre dimension. Désormais, la bible nous dit qu’il n’est plus question pour lui de planer au-dessus de l’eau comme avant notre existence mais c’est une mission nouvelle qu’Il a reçue.

« Joel 2 : 28 Après cela, je répandrai mon Esprit sur toute chair ; Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos vieillards auront des songes, Et vos jeunes gens des visions. 29 Même sur les serviteurs et sur les servantes, Dans ces jours-là, je répandrai mon Esprit. »

Depuis la création et ceci jusqu’à la fin des temps et pour l’éternité, le Saint-Esprit tient une place et un rôle indispensable à l’œuvre créationnelle de Dieu et de tout souffle de vie. Si nous croyons cela alors nous pouvons admettre que notre vie est étroitement liée avec l’esprit de Dieu car il est la source de toutes choses vivantes.

Job l’exprime mieux que moi dans « Job 34 : 13 Qui l’a chargé de gouverner la terre ? Qui a confié l’univers à ses soins ? 14 S’il ne pensait qu’à lui-même, S’il retirait à lui son esprit et son souffle, 15 Toute chair périrait soudain, Et l’homme rentrerait dans la poussière. »

LE SOUFFLE DE DIEU

Plusieurs passages de la bible nous parlent du souffle de Dieu :

  • Souffle de vie, souffle qui rafraichi, souffle qui bénit…

Dans son désir éternel, Dieu souhaite donner la vie et répandre son amour dans nos cœurs. Le tout premier verset que nous pouvons trouver dans la bible et qui fait référence au souffle de Dieu est le suivant : « Genèse 2:7  L’Eternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant. »

Le souffle de Dieu a le pouvoir de créer « Psaumes 33:6  Les cieux ont été faits par la parole de l’Eternel, Et toute leur armée par le souffle de sa bouche. »

« Job 33:4  L’esprit de Dieu m’a créé, Et le souffle du Tout-Puissant m’anime. »

Il donne l’intelligence « Job 32:8  Mais en réalité, dans l’homme, c’est l’esprit, Le souffle du Tout-Puissant, qui donne l’intelligence ; »

  • Souffle de justice et de destruction

« Job 4:9  Ils périssent par le souffle de Dieu, Ils sont consumés par le vent de sa colère, »

« Esaïe 4:4  Après que le Seigneur aura lavé les ordures des filles de Sion, Et purifié Jérusalem du sang qui est au milieu d’elle, Par le souffle de la justice et par le souffle de la destruction. »

LA PERSONNE ET L’ACTION DU SAINT-ESPRIT

Dieu a envoyé Son Saint-Esprit sur la terre pour que nous le recevions.

Non pas pour qu’Il plane sans but ni interaction avec les hommes mais pour qu’il soit répandu, déversé abondamment, non pas seulement quelques gouttes par-ci et par-là mais d’une façon à ce que cela puisse d’une part apporter un changement dans nos vies et d’autre part porter du fruit dans nos vies.

Mais comment cela est-il possible ? Qu’est donc ce souffle de Dieu si puissant ?

Et bien la Bible nous dit que le Saint-Esprit est une personne : Dieu Lui-même. Une personne vivante qui agit comme une personne vivante.

  • Le Saint-Esprit possède Sa propre volonté et désir
  • Il agit de façon volontaire et intentionnelle
  • Il a des sentiments et peut être attristé.

L’Esprit de Dieu agit comme à l’image d’un souffle, son action va de l’intérieur vers l’extérieur. Il sort de Celui qui donne la vie et va vers celui qui reçoit la vie.

De l’intérieur :

  • Il sort des entrailles de Dieu
  • Il connait ses profondeurs
  • Sonde la pensée et le cœur de Dieu

Vers l’extérieur :

  • Il nous remplit
  • Il nous anime
  • Il se déverse sur nous
  • Il habite en nous
  • Nous donne l’intelligence

« 1 Corinthiens 2:10  Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. »

« 1 Corinthiens 6:19  Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ? »

C’est Son Esprit que Dieu nous a envoyé, Lui-même – Esprit – pour habiter en nous. Ce n’est pas juste une puissance ou une pensée que nous recevons mais une rencontre avec une personne divine – de nature divine, sainte et éternelle.

Le Saint-Esprit vient nous rencontrer pour :

  • Nous conduire (dans la vérité)
  • Nous consoler
  • Nous parler
  • Nous enseigner
  • Nous annoncer les choses à venir
  • Glorifier Jésus et rendre témoignage

« Jean 16 :13 Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. 14 Il me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera. »

J’ose attester et affirmer qu’aucune vie sur la terre ne pourrait exister sans la volonté de Dieu et sans l’action de son esprit et de son souffle de vie. Le désir ultime de Dieu est que tout ce qui respire soit en accord et en communion avec Celui qui lui a donné la vie.

Le Saint-Esprit n’a pas été envoyé pour accomplir une corvée mais IL est venu réconcilier les deux parties, Dieu le créateur et les hommes Sa création. Réconciliation possible par l’œuvre à la croix accomplie par Jésus.

« Romains 8:15  Et vous n’avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte ; mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions: Abba ! Père ! »

Le Saint-Esprit n’est pas venu pour nous dominer ou nous imposer des contraintes mais pour tourner nos cœurs vers le Père et glorifier le Fils. Nous conduire dans le chemin que Jésus a ouvert pour nous dans le Royaume de Dieu.

« Jean 3:3  Jésus lui répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. 4 Nicodème lui dit : Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître ? 5 Jésus répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. 6 Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit. »

SITUATION ACTUELLE : UNE NOUVELLE NAISSANCE ?

« Jean 3:8  Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit ; mais tu ne sais d’où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l’Esprit. »

Beaucoup de ministères prophétiques, s’accordent pour dire que la situation actuelle que nous rencontrons avec cette épidémie sanitaire et ce qui va suivre, est une interpellation de la part de Dieu. Un ‘’nouveau virage’’, ‘’vin nouveau pour des outres nouvelles’’, ‘’nouvelle saison’’, ‘’souffle nouveau’’, sont pressentis et annoncés ou dois-je plutôt dire agissent déjà dans nos vies et dans le monde.

Il est difficile de concevoir comment un virus peu connu du corps médical, venu de ‘’nulle part’’, difficilement soignable et arrêtable, s’est propagé à une vitesse hallucinante dans les 4 coins de la terre, s’attaquant en particulier à la vie humaine sans beaucoup d’explications.

Loin de moi la pensée d’une punition ou d’un jugement de Dieu mais je crois bien que Dieu souffle au-dessus de la terre et souhaite ramener à Lui par son Esprit tout souffle de vie qui Lui appartient.

Tous ceux qui accepteront de suivre le vent de l’esprit seront rafraichis, vivifiés, purifiés. Le Saint-Esprit renouvellera l’intelligence et touchera le cœur de beaucoup de personnes et les conduira à Christ. Beaucoup de gens viendront à Christ en qui par la foi seront réconciliés et justifiés devant le Père. Le Saint-Esprit conduira toutes ses personnes vers une rencontre et une relation avec Jésus.

Pour ceux qui sont déjà nés de nouveau et aspirent dans l’unité de cœur à se laisser porter par l’Esprit de Dieu seront baptisés d’une nouvelle onction.

Mais tous ceux qui auront le cœur dur et résisteront à l’Esprit de Dieu, son souffle sera comme celui d’un feu destructeur Esaïe 4:4  Après que le Seigneur aura lavé les ordures des filles de Sion, Et purifié Jérusalem du sang qui est au milieu d’elle, Par le souffle de la justice et par le souffle de la destruction.

Il agit déjà au milieu de nous : L’un des versets que nous avons reçu au début du confinement est celui qui dit que Dieu déversera son Esprit sur toute chair Joël 2 :28-29

Au sein de notre assemblée, plusieurs parents ont déjà raconté comme quoi leurs enfants venaient témoigner avoir entendu Jésus leur parler personnellement. Etrange situation car pendant le confinement, les enfants ont été coupés physiquement les uns des autres et cela ne peut être un effet de groupe.

  • Des enfants donnent leur vie à Jésus, conduits par l’action du Saint-Esprit qui agit en ce temps particulier.
  • Beaucoup de jeunes gens ont des rêves et des visions.
  • Le culte en famille retrouve sa force où parents et enfants vivent des temps forts avec le Saint-Esprit.
  • Des guérisons et des miracles se produisent.
  • Le Saint-Esprit est en train de lever et de former une génération.

L’Esprit de Dieu agit au milieu de nous et dans le monde entier, appelant les cœurs à la repentance. Il nous amène dans un virage, une nouvelle saison.

  • Cela nous invite à abandonner les choses anciennes, lâcher prise de nos anciennes sécurités et habitudes pour se laisser porter par le souffle de Dieu.

Ma prière pour nous est que ce souffle de Dieu soit pour chacun de nous un souffle de bénédiction, de vie et de fraicheur, de consolation et de restauration, de guérison et de réconciliation.

Que ce souffle nouveau soit pour nous comme un nouvel élan – un renouvellement de notre amour pour Jésus.

QU’EST-CE QUE CELA CHANGE POUR MOI ?

« Romains 5:5  Or, l’espérance ne trompe point, parce que l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné. »

« Jacques 4:5  Croyez-vous que l’Ecriture parle en vain ? C’est avec jalousie que Dieu chérit l’esprit qu’il a fait habiter en nous. »

Face au vent de l’Esprit nous avons la possibilité de nous laisser porter et suivre ou de Lui résister. Chacun est libre de choisir la position qu’il souhaite prendre : tenir face au vent ou se laisser porter.

Une chose est sûre, si vous suivez l’Esprit, vous ne serez plus jamais les mêmes. Le monde ne sera plus jamais le même.

  • Nous devons nous positionner
  • Pour ceux qui auront choisi le souffle de vie, leur espérance ne sera jamais enlevée et ils hériteront le Royaume de Dieu
  • Ils sont en sécurité car Dieu chérit l’Esprit qu’Il a fait habiter en nous.
  • Les cœurs seront purifiés, consolés et préparés pour une nouvelle saison.
  • Un changement de vie visible aura lieu en nous avec les conséquences que cela va produire pour nous et aussi pour ceux qui vivent avec nous et à qui nous témoignons.
  • Notre vie sera impactée mais aussi celle de notre entourage.

L’une des raisons pour laquelle, le Saint-Esprit nous a été donné est pour témoigner de Jésus-Christ avec assurance et force.

Chérissez l’Esprit comme Dieu Lui-même le chérit en nous. Donnons Lui plus de place et laissons-nous porter par son souffle de bénédiction et qui nous donne Sa force, en accomplissant les bonnes œuvres que le Père a préparées pour nous. Que l’Esprit de Dieu nous révèle Ses projets et nous conduise dans les temps à venir.

« Ephésiens 1 : 13 En lui vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, l’Evangile qui vous sauve, en lui vous avez cru et vous avez été marqués de l’empreinte du Saint-Esprit qui avait été promis, 14 Il est le gage de notre héritage, en attendant la libération de ceux que Dieu s’est acquis, pour célébrer sa gloire. »

Soyez bénis et renouvelés par l’action de l’Esprit de Dieu qui souffle sur nous !

Si mon peuple prie…

Si mon peuple prie……..

 2 Chro 7,14 :  …..si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie et recherche ma face, s’il revient de ses mauvaises voies, moi, je l’écouterai des cieux, je lui pardonnerai son péché et je guérirai son pays.

Cette parole et ce verset nous ont été donné dès le début du confinement et je sais que nombreux d’entre nous ont relevé le défi et prient. Nous prions pour notre nation afin qu’elle revienne à Dieu et se détourne de ses mauvaises voies. Nous nous humilions, jeûnons et appelons le pardon, la bienveillance de Dieu sur la France et les autres nations pour que l’ébranlement que nous venons de vivre agisse profondément dans le cœur des hommes et de nos dirigeants, afin que le monde « d’après » soit différent.

 Prions avec foi et confiance que L’Eternel agit dans le secret des cœurs et dans cette période de transition, attendons l’effusion du St Esprit promis, comme la pluie qui vient dans l’arrière-saison. Jacq 5 : 7 Prenez donc patience, frères, jusqu’à l’avènement du Seigneur. Voici que le laboureur attend le précieux fruit de la terre, plein de patience à son égard, jusqu’à ce qu’il ait reçu les pluies de la première et de l’arrière-saison.

Avant de quitter ses disciples et de retourner vers son Père, à la fin de son ministère sur terre, Jésus a intercédé et la parole nous dit qu’aujourd’hui encore, dans la gloire du ciel, Jésus prie. Qu’a-t-il demandé pour ses enfants, que prie-t-il aujourd’hui ?  

L’intercession de Jésus : Jean 17, 1 – 26

1 Après avoir ainsi parlé, Jésus leva les yeux au ciel, et dit : Père, l’heure est venue ! Glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie,2  selon que tu lui as donné pouvoir sur toute chair, afin qu’il accorde la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés.

3  Or, la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ.

4  Je t’ai glorifié sur la terre, j’ai achevé l’œuvre que tu m’as donnée à faire.5  Et maintenant toi, Père, glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde fût

6 Je t’ai fait connaître aux hommes que tu as pris du monde pour me les donner. Ils t’appartenaient, et tu me les as donnés : ils ont gardé ta Parole. 7  Maintenant ils savent que tout ce que tu m’as donné vient de toi ; 8  car je leur ai transmis fidèlement le message que tu m’avais confié ; ils l’ont reçu. Aussi ont–ils reconnu avec certitude que je suis venu d’auprès de toi ; et ils ont cru que c’est toi qui m’as envoyé. 9  Je te prie pour eux. Je ne te prie pas pour le reste des hommes, mais pour ceux que tu m’as donnés parce qu’ils t’appartiennent. 10  Car tout ce qui est à moi t’appartient, comme tout ce qui est à toi m’appartient. Ma gloire rayonne en eux.

    11  Bientôt, je ne serai plus dans le monde, car je vais à toi, mais eux, ils vont rester dans le monde. Père saint, garde–les par le pouvoir de ton nom, celui que tu m’as donné, pour qu’ils soient un comme nous le sommes. 12  Aussi longtemps que j’étais parmi eux, je les ai gardés par le pouvoir de ton nom, ce nom que tu m’as donné ; je les ai protégés et aucun d’eux ne s’est perdu (sauf celui qui devait se perdre pour que s’accomplisse l’Ecriture). 13  A présent, je retourne auprès de toi, et je dis tout cela pendant que je suis encore dans le monde, pour qu’ils possèdent en eux cette joie qui est la mienne, une joie parfaite. 14  Je leur ai donné ta Parole, et le monde les a pris en haine parce qu’ils ne lui appartiennent pas, comme moi–même je ne lui appartiens pas. 15  Je ne te demande pas de les retirer du monde, mais de les préserver du diable. 16  Ils n’appartiennent pas au monde, comme moi–même je ne lui appartiens pas.

    17  Consacre–les par la vérité. Ta Parole est la vérité. 18  Comme tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi je les y envoie. 19  Et je me consacre moi–même à toi pour eux, pour qu’ils soient, à leur tour, consacrés à toi par la vérité.

    20  – Ce n’est pas seulement pour eux que je te prie ; c’est aussi pour ceux qui croiront en moi grâce à leur témoignage. 21  Je te demande qu’ils soient tous un. Comme toi, Père, tu es en moi et comme moi je suis en toi, qu’ils soient un en nous pour que le monde croie que c’est toi qui m’as envoyé. 22  Je leur ai donné la gloire que tu m’as donnée, afin qu’ils soient un, comme toi et moi nous sommes un, 23  moi en eux et toi en moi. Qu’ils soient parfaitement un et qu’ainsi le monde puisse reconnaître que c’est toi qui m’as envoyé et que tu les aimes comme tu m’aimes !

    24   Père, mon désir est que ceux que tu m’as donnés soient avec moi là où je serai et qu’ils contemplent ma gloire, celle que tu m’as donnée, parce que tu m’as aimé avant la création du monde. 25  Père, toi qui es juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu, et ceux–ci ont compris que c’est toi qui m’as envoyé. 26  Je t’ai fait connaître à eux et je continuerai à te faire connaître, pour que l’amour que tu m’as témoigné soit en eux et que moi–même je sois en eux.

Quelle prière touchante, inspirante qui nous élève dans la présence de Dieu !  J’aimerai relever les points forts de cette intercession, à la fois ce que Jésus a accompli et les effets que cela a eu sur ses disciples.

Je crois que cela doit parler dans nos vies et nous devons nous approprier ce qui est accompli, mais aussi tendre vers le but que Jésus déclare :

  • Connaitre Dieu et Jésus son fils v.3
  • Ramener le cœur des fils et filles vers leur Père : réconciliation avec Dieu v.8
  • Vivre l’unité avec le Père, le Fils et le St Esprit v.10
  • Vivre l’unité dans le corps de Christ, son église v. 11
  • Témoigner de l’amour du Père et du Fils v.18 et v.20

Jésus prie, affirme et accomplit :

  • Il est fils de Dieu, venu du Père v.8
  • Unité entre Père et Fils : même gloire v.4-5 J’ai fait connaitre ta gloire sur la terre en accomplissant l’œuvre que tu m’avais confiée. Et maintenant, Père, revêts moi de gloire en ta présence, donne-moi cette gloire que j’avais déjà auprès de toi avant les origines du monde.
  • Il garde par le pouvoir de son nom v.11
  • Il donne sa joie v.13
  • Il protège de l’esprit du mal v.15
  • Il envoie ses disciples v.18
  • Il est la vérité, la parole v.17 (Jean 14:6 nous dit qu’Il est la vérité – Jésus met l’accent sur Sa parole qui vient du Père et qui est vérité.)
  • Cette vérité conduit à la consécration, à la sanctification,  accessible pour les disciples par le sacrifice de la croix. Cette parole devient la vérité qui nous permet d’être consacrés v.19
  • Il prie pour nous, croyants, et pour tous ceux qui croiront par notre témoignage v.20

(Jésus prie aussi pour ceux qui ne croient pas encore mais que notre témoignage va conduire à Lui)

  • Il affirme que le Père l’aime, comme il aime les hommes v.23
  • Il exprime son désir : que ses disciples soient avec lui auprès du Père et partage sa gloire v.24
  • Il a révélé le père et continue de le faire v.26
  • Il demande que les disciples aient l’amour du Père et de son Fils en eux v.26

Les disciples quant à eux :

  • Gardent la parole – croient que Jésus est venu du Père et est fils de Dieu v.6 et 7
  • Reçoivent le message de Jésus v.8
  • Appartiennent au Père v.10
  • Possèdent la joie v.13
  • Sont consacrés par la vérité v.19
  • Témoignent v.20 et v.21
  • Sont unis avec le Père et le Fils v.21 – 22
  • Sont aimés du Père et du Fils v.23

Avant de rejoindre le ciel et son Père pour reprendre le statut que Jésus avait avant la création, l’intercession de Jésus s’élève et en quelque sorte il résume tout ce pourquoi il est venu.

Je suis touchée en lisant cette intercession de voir qu’il n’y a pas d’autres exigences pour les disciples que :

  • de connaitre Dieu et Jésus son fils
  • de croire dans la vérité
  • retourner vers le Père
  • s’approprier la joie / la gloire/ la consécration
  • accepter l’amour venu du ciel
  • témoigner de la vérité et de l’amour du Père

Il n’est pas question de faire des œuvres, de s’échiner à gagner l’approbation de Dieu mais de simplement revenir au Père, être réconcilié avec Dieu, croire dans le Fils de Dieu/Jésus, la vérité, se réjouir et recevoir sa joie, sa gloire, se consacrer et surtout accepter l’amour de Dieu pour ses enfants et en parler autour de nous.

2Tim 1 : 8  N’aie donc point honte du témoignage à rendre à notre Seigneur, ni de moi son prisonnier. Mais souffre avec moi pour l’Evangile, (1-9) par la puissance de Dieu

9  qui nous a sauvés, et nous a adressé une sainte vocation, non à cause de nos œuvres, mais selon son propre dessein, et selon la grâce qui nous a été donnée en Jésus-Christ avant les temps éternels, 10  et qui a été manifestée maintenant par l’apparition de notre Sauveur Jésus-Christ, qui a détruit la mort et a mis en évidence la vie et l’immortalité par l’Evangile.

Vivons et expérimentons ce que Jésus a demandé pour nous.

Ce que nous devons retenir de cette intercession de Jésus pour nous et  pour tous ceux qui croiront en notre témoignage, c’est principalement :

  • Une connaissance/relation intime avec le Père, le Fils, le St Esprit
  • L’unité des disciples constitués en église, corps du Christ. Bénédictions des uns des autres, soutien mutuel, liens relationnels forts. Unité de cœur, unité de foi, unité dans les actions que le Seigneur nous a confiées.
  • Etre assuré et rassuré de l’amour du Père et donner cet amour plus loin

Ensemble, prions pour l’unité entre nous et avec la trinité, aimons comme le Père et le Fils, témoignons de cet amour versé dans nos cœurs par le St Esprit autour de nous. Continuons de prier pour notre nation avec force, persévérance, humilité et confiance car Dieu entend et a promis qu’il a des projets de paix et d’espérance pour ceux qui se tournent vers lui.

Prions jusqu’à ce que nous voyons les fruits germer, attendons l’effusion de l’Esprit promis pour les temps allant vers leur fin, ne nous relâchons pas et surtout n’oublions pas les paroles reçues et partagées entre nous depuis ce premier ébranlement. 

Car Gal 6,9-10 : Mais  celui qui sème pour l’Esprit, moissonnera de l’Esprit la vie éternelle. 9 Faisons le bien sans nous laisser gagner par le découragement. Car si nous ne relâchons pas nos efforts, nous récolterons au bon moment. 10  Ainsi donc, tant que nous en avons l’occasion, faisons du bien à tout le monde, et en premier lieu à ceux qui appartiennent à la famille des croyants.

Jacq 5, 7-8 : Prenez donc patience, frères, jusqu’à l’avènement du Seigneur. Voyez le laboureur, il attend patiemment que le précieux fruit de la terre ait reçu les pluies de la première et de la dernière saison. Vous, de même, prenez patience et affermissez vos cœurs, car l’avènement du Seigneur est proche.  

Nous sommes au bénéfice de cette intercession du Fils vers le Père, et Jésus nous rappelle de prendre courage car il a vaincu le monde ! Il est avec nous jusqu’à ce qu’il revienne ! Bénédictions et joie pour tous ceux qui rendent un culte à notre Dieu en ce jour !

De tout cœur avec vous tous,

Christiane

Viens Saint-Esprit !

Ce qui s’est passé à la Pentecôte (Ac 2) pour les apôtres et les disciples a été une expérience extraordinaire qui fait encore rêver pas mal d’entre nous.
C’était une expérience unique qui cumule bons nombres d’effets surnaturels et de sensations physiques intenses : Combien nous aurions aimé vivre un tel évènement !

  • Un vent impétueux venant du ciel, remplissant toute la maison !
  • L’apparition de langues de feu séparées les unes des autres : Une langue individuelle pour chaque disciple !
  • Le don des langues, immédiatement reconnaissable par les différents peuples réunis ce jour-là à Jérusalem.
  • La sensation d’ivresse.
  • La première prédication de Pierre.
  • Les fruits portés avec une moisson de près de 3000 âmes.

Quelle rentrée en action tonitruante de la part du Saint-Esprit !

Suite à ce qui s’est passé, cela valait vraiment le coup que les apôtres attendent ce que Jésus avait promis ! 

Pourtant en analysant ce que les disciples ont vécu pendant ces trois années où ils ont accompagné Jésus dans son ministère, ils ont eux-mêmes vécus des choses fortes.

Lc 9:1-2  « Jésus, ayant assemblé les douze, leur donna force et pouvoir sur tous les démons, avec la puissance de guérir les maladies. Il les envoya prêcher le royaume de Dieu, et guérir les malades. »

Lc 9:6  « Ils partirent, et ils allèrent de village en village, annonçant la bonne nouvelle et opérant partout des guérisons. »

Mc 6:12-13  « Ils partirent, et ils prêchèrent la repentance. Ils chassaient beaucoup de démons, et ils oignaient d’huile beaucoup de malades et les guérissaient. »

Mt 14:29  Pierre marche sur les eaux pour rejoindre Jésus.

Certains disciples se sentaient pousser des ailes au point de vouloir commander que le feu descende du ciel pour occire un bourg des Samaritains (Lc 9:54). Jésus s’y était bien sûr fermement opposé.

Vu ce que les apôtres ont vécu et expérimenté, cela aurait semblé suffire pour accomplir le mandat donné par le Maître. Et Jésus avait ensuite envoyé 70 autres avec cette puissance de guérison, et ils avaient également expérimenté avec joie que même les démons leur étaient soumis au nom de Jésus.

Nous nous serions bien contentés de ce qu’on vécu les apôtres et les 70 avant la Pentecôte : L’annonce de la bonne nouvelle, accompagnée de guérisons et de délivrances.

Pourtant Jésus demande aux apôtres de rester à Jérusalem et d’attendre le Saint-Esprit.
Lc 24:49  « Et voici, j’enverrai sur vous ce que mon Père a promis ; mais vous, restez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la puissance d’en haut. »

Cette promesse, Jésus le révèle particulièrement dans l’évangile de Jean.
Ce message ne va pas faire un cours exhaustif sur le Saint-Esprit, mais voici un bref rappel :
Un autre consolateur : Jésus ne nous laisse pas seul, mais le Saint-Esprit, l’Esprit de Jésus habite éternellement en nous.

Jn 14:16-17  « Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. »

  • Ce consolateur est là pour nous enseigner, et nous rappeler la parole de Dieu.

Jn 14:26  « Mais le consolateur, l’Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. »

  • L’Esprit de vérité nous ait donné pour rendre témoignage de Jésus.

Jn 15:26-27  « Quand sera venu le consolateur, que je vous enverrai de la part du Père, l’Esprit de vérité, qui vient du Père, il rendra témoignage de moi ; et vous aussi, vous rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi dès le commencement. »

  • Le Saint-Esprit agit pour préparer les cœurs !

Jn 16:7-8  « Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous ; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai. Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement. »

  • Le Saint-Esprit est venu pour glorifier Jésus, pour prendre ce qui est à Jésus, et pour annoncer les choses à venir

Jn 16:13-15  « Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera. Tout ce que le Père a est à moi ; c’est pourquoi j’ai dit qu’il prend de ce qui est à moi, et qu’il vous l’annoncera. »

  • Il y a un parallèle entre le ministère de Jésus et celui du Saint-Esprit.
  • Tous les 2 sont des consolateurs
  • Tous les 2 sont des enseignants
  • Tous les 2 sont vérités : Jésus est la vérité, et le Saint-Esprit est l’Esprit de vérité.
  • Jésus a été envoyé par le Père, et le Saint-Esprit également. Dieu nous en a fait don.
  • Jésus témoignait de qui est le Père, et le Saint-Esprit rend témoignage de Jésus.
  • Le Saint-Esprit prépare les cœurs pour recevoir le témoignage de Jésus et de Son œuvre, comme Jean-Baptiste a été envoyé pour préparer le peuple à recevoir le Messie.
  • Le Saint-Esprit dira tout ce qu’il aura entendu, comme Jésus le faisait et disait les paroles du Père (Jn 8:40).

    Ne négligeons pas le Saint-Esprit dans ce qu’Il est, dans Sa personne et Sa nature divine ! Et entretenons une relation intime avec Lui : Il habite en nous ! Nous savons que nous pouvons l’attrister, et même l’éteindre.

C’est par Lui que nous pouvons crier : « Abba ! Père ! ». (Ro 8:15)
C’est par Lui que nous pouvons dire que Jésus est Seigneur. (1 Co 12:3)

Au vu de ces quelques points, nous pouvons mieux comprendre pourquoi il était avantageux que Jésus s’en aille, afin que le Saint-Esprit soit répandu sur la terre, et vienne demeurer éternellement avec nous.

Encore une fois ce que représente le ministère du Saint-Esprit ne peut se résumer à ces quelques lignes. Mais citons au moins un autre bénéfice tellement primordial de ce qu’il fait : Le don de prophétie qui nous est donné pour exhorter, édifier et consoler, ce que les apôtres n’expérimentaient pas tant que Jésus était avec eux.

Les apôtres et les disciples ont dû attendre la puissance d’en haut, avant d’entreprendre quoique ce soit !
Ils connaissaient le mandat, mais ce qu’ils avaient déjà reçu ne suffisait pas pour se mettre en action.
Ils ne savaient pas comment ça allait se passer !
Il fallait qu’ils attendent, et c’est ce qu’ils ont fait, en vivant de la façon suivante :

  • Ils sont restés ensemble
  • Ils ont persévéré dans la prière
  • Ils étaient ouverts et ont accueillis d’autres disciples, à tel point qu’avant la Pentecôte, ils se sont retrouvés à 120.

Je pense que nous aspirons à vivre une nouvelle Pentecôte.

Pour la majorité d’entre nous, nous avons reçu le baptême dans le Saint-Esprit. Et nous vivons certaines choses avec l’Esprit.

  • Le parler en langues : Mais l’utilise-t-on autant qu’il ne le faudrait ?
  • Le don de prophétie : Mais est-ce que nous y aspirons réellement ? Et quand nous recevons quelque chose, l’exerçons-nous pour que tous puissent en tirer bénéfice ?
  • Le don des guérisons : Mettons-nous réellement en action notre foi ? Et osons-nous exercer cela envers les non-croyants ?
  • La délivrance : Cela devrait-être naturel de manifester la puissance de chasser les démons. D’ailleurs, c’est le premier miracle cité dans Mc 16:17. Mais nous vivons cela de manière timorée, pour ne pas dire l’inexistence de cette pratique qui n’est pourtant pas réservé qu’aux ministères.
  • Et je ne parle pas des autres dons ! Où est la puissance promise pour le témoignage ?

Nous avons été baptisés du Saint-Esprit, et pour ceux qui ne l’ont pas encore reçu, il suffit de le demander à notre Père qui le donnera à celui qui le lui demande (Lc 11:13). Mais nous vivons parfois comme si nous ne l’avons pas reçu, ou comme s’il était étouffé.

 Il est possible de vivre une nouvelle Pentecôte, sous la forme d’une nouvelle visitation du Saint-Esprit comme il l’a fait pour les disciples dans Ac 4:23-31.

Cela s’est fait dans un contexte particulier de persécution et de menaces, alors même qu’ils avaient manifesté la puissance de Dieu sous la forme de la guérison d’un boiteux.

Cela s’est fait alors qu’ils étaient tous ensemble, ils ont prié, ils ont proclamé la parole, et ils ont affiché la ferme volonté de continuer à témoigner malgré les menaces, en demandant qu’il se fasse des guérisons, des miracles et des prodiges au nom de Jésus.

Ils n’ont pas demandé la protection de Dieu : Ils voulaient continuer à accomplir le mandat qui leur a été confié !

 Quel est l’état de notre assemblée aujourd’hui et que pouvons-nous demander au Seigneur ?

Nous ne faisons pas l’objet de menaces particulières ni de persécution ouverte !

Mais nous avons à nous humilier face à notre timidité dans l’exercice des dons et la libération de la puissance qui est en nous !

Quand les Ecritures disent que ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné
(2 Ti 1:7), ce n’est pas seulement une timidité dans le témoignage verbal qui est souligné, mais c’est une timidité dans la démonstration d’Esprit et de puissance que nous devrions manifester (2 Co 2:4).

Il est encore possible et il est encore temps de se réveiller, et d’aller avec la force que Dieu nous a donnée.

Jésus a accompli son ministère sur la terre. Et il continue à travailler pour nous, intercédant en notre faveur (Ro 8:34).
Il a donné Sa vie de Lui-même.

 J’ai cette pensée que le Saint-Esprit avait hâte d’accomplir Son ministère, d’être répandu sur la terre et de visiter ceux qui appartiennent à Christ pour y faire Sa demeure et nous accompagner dans les œuvres préparées d’avance.
Nous ne sommes pas orphelins mais nous avons cette dynamite en nous pour être les témoins de Jésus.

Et si nous nous sommes laissés gagner par une forme de léthargie, nous pouvons prier tous ensemble, proclamer la promesse de Dieu avec ce désir de rendre témoignage à notre Seigneur et s’attendre à une visitation du Saint-Esprit, sous la forme qu’il décidera.

C’est Lui le Maître de la moisson.

 Soyez bénis en Jésus-Christ, et je citerai ces derniers versets :

Ep 3:20-21  « Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, à lui soit la gloire dans l’Eglise et en Jésus-Christ, dans toutes les générations, aux siècles des siècles ! Amen ! »

 Lucien